Vendredi 13 : un OVNI s’est désintégré au-dessus du Sri Lanka

L’ESA avait annoncé qu’un OVNI allait s’écraser ce vendredi 13 novembre 2015 sur Terre. Cela s’est bien produit à 06h18 GMT.

C’est fin octobre que l’Agence spatiale européenne (ESA) avait annoncé qu’un OVNI allait s’écraser sur Terre ce vendredi 13 novembre, en soulignant que ce n’était pas une blague.

Un OVNI qui n’a rien d’extraterrestre

Si l’ESA parle d’OVNI, pour objet volant non identifié, cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agisse d’un engin extraterrestre. Pas du tout même. Baptisé WT1190F, il s’agit d’un objet qui était en orbite autour de notre planète.

Repéré il y a trois ans, il a une nouvelle fois été vu le 6 octobre dernier. Mais alors, pourquoi cet objet de « deux mètres de long » est un OVNI ? Simplement parce que sa nature exacte n’est pas connue. Il pourrait s’agir d’un étage de fusée, d’un panneau tombé lors d’une mission spatiale, etc.

Donc pas de panique : pas d’invasion de petits hommes verts.

Désintégration au-dessus du Sri Lanka

L’ESA annonce que l’Ovni WT1190F s’est désintégré en pénétrant dans l’atmosphère terrestre à 06h18 GMT, une entrée qui s’est faite à 11 km/s.

En raison du mauvais temps sévissant sur le sud du Sri Lanka, aucune observation du phénomène n’a pu être faite. Une équipe scientifique, à bord d’un avion au-dessus des nuages, a normalement pu tout filmer. Mais pour l’heure, aucune information n’a été communiquée sur ce qu’elle a réussi à capturer.

Un OVNI pour un vendredi 13 ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentProxima sera le nom de la prochaine mission française à bord de l’ISS
Article suivantYouTube Music est désormais disponible pour vos mobiles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here