Verre saphir : le fournisseur d’Apple se met en faillite

GT Advanced est le sous-traitant qui fournit le verre saphir de protection du capteur photo et du bouton Touch ID des iPhone à Apple. Cette firme américaine vient de se mettre en faillite en se plaçant sous le régime du Chapitre 11 de la loi sur des faillites. Le fournisseur du verre saphir d'Apple en faillite

La sortie des récents iPhone 6 n’a pas fait que des heureux. Suite à la présentation des derniers smartphones d’Apple et à l’officialisation qu’ils n’étaient pas équipée d’un écran en verre saphir synthétique, l’action de GT Advanced a plongé de 35%.

Malgré les 85 millions de dollars de trésorerie fin septembre, il semble véritablement que cela soit la présentation de l’iPhone 6 qui soit la cause d’une situation particulièrement délicate pour GT Advanced vu que la société a décidé de se placer sous le Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Comme l’explique Tom Gutierrez, le directeur général de l’entreprise, « La déclaration d’aujourd’hui, ne signifie pas que nous allons arrêter nos activités. Cela nous donne l’opportunité de continuer à exécuter notre plan d’affaires sur des bases plus solides, maintenir les opérations dans nos différentes activités, et améliorer notre balance commerciale ».

Alors que les rumeurs annonçaient du verre saphir pour les iPhone 6, cela ne s’est pas confirmé dans les faits. Maintenant c’est l’écran de l’Apple Watch qui est annoncé en verre de saphir. Pour autant que cela soit avéré, cela pourrait permettre à GT Advanced de se relancer, sinon cela risque d’être compliqué.

Dernier point, hormis le verre saphir, GT Advanced peut compter sur son secteur de l’énergie solaire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Air 2 : même recette que pour l’iPhone 6 ?
Article suivantVolvo : le nouveau XC90 s’expose à Paris

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here