Vers une généralisation des répliques historiques chez Jaguar ?

Désormais la propriété du groupe indien Tata Motors, le constructeur automobile Jaguar fait parler de lui avec ses nouveaux modèles, que cela soit les XE, XF, XJ, XK ou encore son F-Pace. Mais pas seulement. Conscient que la glorieuse histoire d’une marque apporte de la valeur ajoutée à un modèle, il s’est lancé sur le créneau des répliques historiques.

C’est de cette manière que la Type E Lightweight a été refrabriquée à quelques exemplaires destinés à une clientèle de collectionneurs financièrement très aisés. Pour cette réédition, le design du modèle original a été conservé, mais avec l’ajout d’éléments mécaniques modernes.

Avec la XKSS, Jaguar réédite l’expérience, mais en la poussant encore plus loin. Cette fois, il va s’agir de véritables répliques de la sportive routière dérivée de la D-Type, trois fois victorieuse aux 24 Heures du Mans (1955, 1956 et 1957).

Alors qu’elle aurait dû être produite à 25 exemplaires, 9 ne sont jamais sortis de l’usine. Ils ont été détruits dans l’incendie de l’usine de Browns Lane. Alors que les amateurs de voitures de collection sont nombreux dans le monde, la marque britannique a décidé de compléter « à l’identique » les voitures qui n’ont pas été produites à l’époque.

C’est Jaguar Classic qui va s’atteler à la tâche de refabriquer à la main les neuf voitures disparues. Bien qu’il s’agisse de répliques, elles respecteront exactement les spécifications de leurs aînées assemblées en 1957. « La XKSS occupe une place unique dans l’histoire de Jaguar et elle est recherchée par les collectionneurs du monde entier pour son exclusivité et son design reconnaissable entre tous », explique Tim Hannig, le directeur de Jaguar Land Rover Classic.

Alors que la liste des amateurs qui veulent d’offrir une XKSS est très longue, il n’y en aura pas pour tout le monde. Vu son prix, plus d’un million de livres sterling (1,27 million d’euros), seuls les collectionneurs très aisés pourront se l’offrir.

Avec la refabrication de la Type E Lightweight, et maintenant celle de la XKSS, on peut sérieusement se demander si les répliques historiques ne sont pas véritablement un nouveau créneau commercial pour Jaguar. En allant plus loin dans ce raisonnement, on pourrait déjà se demander quel sera le prochain modèle qui sera réédité.

jaguar-xkss

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentASTRO-H ne répond plus ! Le Japon cherche son satellite d’observation
Article suivantLa décoiffante et décoiffée Audi R8 Spyder se dévoile en vidéo

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here