Voulez-vous voir la comète Lovejoy ce soir ?

[VIDÉO] Voir une comète n’est pas habituel. C’est possible ce soir, et à l’œil nu de surcroit !

Que vous soyez amateur d’astronomie ou pas, vous faites certainement partie des millions de personnes qui se sont passionnées pour la mission Rosetta et la sonde Philae qui s’est posée sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. S’il est possible de découvrir les images de la comète par le biais des photos de l’ESA, il est également possible d’observer une autre comète, directement dans le ciel, simplement à l’œil nu.

Si un télescope ou une paire de jumelles serait un plus, rien ne vous empêche de regarder la comète Lovejoy sans accessoire supplémentaire vu qu’elle est parfaitement visible à l’œil nu. L’astuce est de bien regarder dans le ciel, particulièrement ce soir vu qu’elle est à son pic de luminosité.

Pour autant que le ciel soit dégagé, il faut en plus se tenir à distance de la pollution lumineuse des innombrables éclairages artificiels des villes pour faire cette observation. Il faudra regarder vers le Sud-Est, observer un point fixe qui ne scintille pas comme les étoiles. Ce tout petit point à peine discernable est la comète Lovejoy C/2014 Q2.

Découverte l’année dernière par l’astronome australien Terry Lovejoy, la comète C/2014 Q2 Lovejoy n’a jamais été aussi proche de la Terre depuis 11 500 ans et son prochain passage n’est pas prévu avant 8 000 ans, preuve du caractère exceptionnel de cette observation.
Il est à préciser que cette observation peut être faite depuis tout l’Hexagone.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes étranges dinosaures qui ont vécu en Grande-Bretagne
Article suivantChevrolet : plus de dynamisme et de puissance pour la Volt

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here