Winamp : sa fin est programmée pour le 20 décembre 2013

À partir du 20 décembre 2013, il ne sera plus possible de télécharger les lecteurs médias Winamp ni d’utiliser les services associés, c’est ce que vient d’annoncer son éditeur.

Après avoir racheté Winamp à Nullsoft en 1999, AOL annonce son arrêt pour le 20 décembre 2013. Dès cette date, il ne sera plus possible de télécharger les lecteurs médias Winamp ni d’utiliser les services associés.

Si AOL n’a pour le moment pas voulu motiver sa décision, la mutation en cours du marché de la musique en ligne est certainement pour beaucoup dans cette décision. Si environ un million de personnes à travers le monde utilise encore Winamp, cela semble dérisoire par rapport aux services concurrents pour un produit qui a eu son heure de gloire dans les années 90.

Si cette disparition est une page qui se tourne, les utilisateurs pourront se rabattre sur d’autres produits comme Windows Media Player, iTunes, Foobar Songbird, ou encore Clementine Player, le choix est particulièrement vaste…

(Un bonus pour les nostalgiques, l’inénarrable Winamp, it really whips the llama’s ass qui sonne encore à l’ouverture du logiciel)

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Xbox One monte sur le ring ce vendredi
Article suivantSony vs. Microsoft : du match PS3 vs Xbox 360 à celui de la PS4 contre la Xbox One

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here