Windows 10 : 1 milliard d’appareils dans les 2 à 3 ans !

Les ambitions de Microsoft sont très claires : 1 milliard d’appareils équipés de Windows 10 dans les 2 à 3 ans suivant son lancement.

Devant un parterre de développeurs réunis à San Francisco pour la conférence Build, Microsoft a dévoilé de nombreuses nouveautés concernant Windows 10. Mais l’annonce la plus fracassante est certainement son ambition que un milliard d’appareils soit équipé du nouveau système d’exploitation dans les 2 à 3 ans suivant son lancement.

C’est Terry Myerson, le patron de la division Windows, qui a affiché clairement l’ambition de Microsoft en déclarant sans détour : « Nous voulons faire de Windows 10 la plateforme la plus attractive pour les développeurs. Chez Apple, vous devez choisir iOS ou Mac OS, et chez Google Android ou Chrome OS. […] Nous voulons un milliard d’appareils équipés de Windows 10 dans les deux à trois ans qui suivront le lancement. » Ce chiffre n’est aujourd’hui atteint par aucun système d’exploitation concurrent. S’il est atteint, cela rendra le développement des apps sous Windows incontournable pour les développeurs.

Vous l’aurez compris, Microsoft veut taper très fort et très vite. Et pour se mettre les développeurs dans la poche, Satya Nadella a expliqué que « Windows 10 n’est pas seulement une nouvelle version de Windows : c’est une nouvelle génération de système d’exploitation, dans lequel la mobilité de l’utilisateur entre les appareils est plus importante que la mobilité des appareils ». De fait, l’objectif premier de Microsoft est de séduire les développeurs d’applications pour qu’ils proposent leurs apps et logiciels sur la nouvelle version du Windows Store pour tout autant être utilisées sur les PC, les tablettes et les smartphones équipés de Windows 10.

Pour aller encore plus loin Microsoft explique que les développeurs n’auront pas besoin de réécrire leurs logiciels selon qu’ils soient destinés aux PC, aux tablettes ou aux smartphones sous Windows, mais en plus ils pourront exporter facilement le code de leurs apps Android (Google) ou iOS (Apple) pour l’exécuter dans Windows 10, et inversement.

Cette annonce va se traduire par un énorme gain de temps pour les développeurs, mais aussi au Windows Store de contenir enfin à autant d’apps pour appareils mobiles que ses concurrents sous Android et iOS.

En présentant la Build 10105 (pas encore disponible), Joe Belfiore a précisé que le stade de développement de Windows 10 est « très proche de ce que sera le logiciel final ».

Il a profité de son passage sur scène pour annoncer aussi que « Notre équipe de communication nous a recommandé de changer le nom de notre navigateur ». « Nous l’avons appelé Edge », a-t-il annoncé en faisant référence au nouveau navigateur jusque-là connu sous le nom de Projet Spartan. « Nous sommes à l’avant-garde ! » (avant-garde se dit « cutting-edge »), a-t-il ajouté.

Joe Belfiore a ensuite détaillé la fonction « Continuum » pour les Windows Phones, une fonctionnalité qui permettra d’exécuter des applications Windows de bureau sur un écran externe depuis un smartphone.

L’un des moments les plus attendus de la conférence était certainement la présentation de HoloLens, une technologie holographique basée sur des lunettes de réalité virtuelle, déjà esquissée lors d’une précédente conférence en janvier. « Je vais vous montrer comment tirer parti de Windows 10 sans aucun écran », a commencé Alex Kipman, l’un des créateurs du produit. Il s’en est suivi une présentation impressionnante des capacités de cette technologie, de la formation médicale avec visualisation de l’intérieur du corps humain aux conversations vidéo qui vous accompagnent quand vous vous déplacez, en passant par la visualisation de films sur les murs de la maison.

À cela, il faut ajouter l’entrée sur scène d’un classique petit robot sur roues qui s’est vite transformé en réalité virtuelle.

« Nous voulons passer de l’ère où l’on utilise Windows à l’ère où l’on choisit Windows », a finalement résumé Satya Nadella en conclusion. Ce vœu résume parfaitement la nouvelle ambition de Microsoft, celle de faire face à la montée en puissance de Mac OS pour les ordinateurs, et venir marcher sur les plates-bandes d’Android et iOS sur les tablettes et smartphones.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOù va s’écraser l’incontrôlable cargo spatial russe ?
Article suivantProgress M-27M : est-ce que cargo spatial russe va s’écraser sur Terre ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here