Windows 9 sera bien au programme de l’événement du 30 septembre

Si tout le monde parle déjà de Windows 9, la réalité est que le prochain OS de Microsoft est pour le moment officiellement connu sous son nom de projet : Threshold. Enfin plus vraiment, maintenant qu’Alain Crozier a officialisé le nom de Windows 9.

Tant que Microsoft n’a pas officialisé le nom de Windows 9, le futur système d’exploitation de Microsoft s’appelle toujours Threshold, le nom de son projet. Alors qu’une conférence de présentation est attendue pour la semaine prochaine, le 30 septembre, la confirmation tant attendue du nom du nouvel OS est enfin tombée.

C’est é l’occasion de la conférence de rentrée de Microsoft France, ce matin, qu’Alain Crozier a déclaré : « L’année dernière, nous étions centrés sur Windows 8. Dans quelques jours, nous sortirons notre nouvel OS, Windows 9 ».

Avec de tels propos émanant d’Alain Crozier, président de Microsoft France, le doute n’est plus permis. Le nom du prochain système d’exploitation de Microsoft sera bel et bien Windows 9, comme les rumeurs l’évoquent depuis maintenant de nombreuses semaines.

Mais plus que de révéler le nom de Windows 9, la déclaration d’Alain Crozier révèle bien que l’événement du 30 septembre sera une présentation du nouvel OS et non pas seulement une conférence censée évoquer « l’avenir de Windows et de l’entreprise ».

Interrogé au sujet de la conférence, il est précisé que l’événement ne sera pas retransmis en streaming, mais aussi que seulement quelques journalistes américains sont invités. Du côté des médias étrangers, seuls certains correspondants permanents aux États-Unis ont été invités, pas tous.

Questionné à propos des capacités de Windows 9 à s’adapter à l’internet des objets, Bernard Ourghanlian, directeur technique de Microsoft France, répond que le nouvel OS serait optimisé pour des appareils équipés d’au moins 256 Mo de RAM.

La présentation de Windows 9, confirmée par Microsoft France

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : Mobistar passe à la commande en ligne
Article suivant3 irlandaises de 16 ans séduisent le jury du Google Science Fair

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here