Windows Phone : litige autour de la conquête de la Chine

Microsoft a beau avoir conclu plusieurs partenariats avec des fabricants chinois, le coût de production trop élevé des appareils sous Windows Phone provoque des litiges et des retards.

Face aux 78% de parts de marché d’Android ou au 17% d’iOS, les 3% occupés par Windows Phone peuvent sembler dérisoires surtout que Samsung va prochainement lancer son premier smartphone sous Tizen, un système d’exploitation concurrent de plus. Même si l’OS de Microsoft ne cesse de grappiller des parts de marché, le marché chinois représente à lui tout seul un colossal enjeu.

C’est pour cette raison que depuis la mi-2013, la firme de Redmond n’a cessé de nouer des contacts et signer des accords avec des fabricants d’appareils chinois.

Alors que tout semblait bien en place pour une fabrication en série, un nouveau grain de sable vient de bloquer cette si belle mécanique. En effet, bien que Microsoft propose gratuitement la licence de Windows Phone, les fabricants de plaignent désormais que la construction d’appareil pour l’OS mobile de Microsoft revient trop cher.

Ce litige autour des coûts de fabrication peut être considéré comme un camouflet pour Microsoft vu que, dans la situation actuelle, rien ne permet de prédire à quand cette délicate situation se débloquera, si elle se débloque un jour d’ailleurs ! Une chose est en tout cas certaine, cette affaire ne va pas mettre du beurre dans les épinards pour la firme de Redmond qui a un grand besoin du marché chinois.

La sortie de Windows Phone en Chine est retardée !
La sortie de Windows Phone en Chine est retardée !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPublicité mobile : Twitter s’offre une alternative aux pop-up et bannières standard
Article suivantIntel : le secret espoir de voir disparaitre les câbles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here