Yahoo! : annonce de son rachat par Verizon ?

Selon différentes rumeurs, c’est ce lundi que devrait être annoncé le rachat de Yahoo! par Verizon. Le montant de la transaction pourrait être de l’ordre de 4,8 milliards de dollars.

L’heure de vérité est proche pour Marissa Mayer, elle qui n’a pas réussi à redresser Yahoo! malgré de nombreux efforts. Cela fait maintenant de nombreux trimestres que les résultats ne sont pas bons, une situation qui a d’ailleurs incité le groupe informatique à imaginer divers scénarios, y compris celui de revendre son cœur de métier.

Ce lundi 25 juillet, Yahoo! semble plus proche que jamais de se faire racheter. D’après plusieurs médias, c’est dans la journée que l’opérateur américain Verizon devrait annoncer le rachat du groupe internet. Il se dit que la valeur de la transaction devrait s’élever aux alentours de 4,8 milliards de dollars.

Bye-bye Marissa Mayer, bonjour Tim Armstrong

L’année dernière, Verizon s’était déjà mis dans la tête de se lancer sur le marché des activités en ligne. C’est pour cette raison que l’opérateur avait racheté AOL pour 4,4 milliards de dollars. L’acquisition de Yahoo! s’inscrirait dans la continuité de cette opération avec un fusionnement des activités en ligne de Yahoo! avec celles d’AOL.

Au final, il serait prévu que Tim Armstrong, l’ancien patron d’AOL, dirige la nouvelle entité, ce qui pousserait vers la sortie Marissa Mayer. Une fois la transaction bouclée, la directrice générale devrait quitter le groupe. À ce stade, les actifs se résumeront à un portefeuille de brevets et des participations dans diverses sociétés asiatiques : Alibaba et Yahoo Japan.

Cette vente de Yahoo! À Verizon est un aveu d’échec pour Marissa Mayer. Elle avait suscité beaucoup d’espoirs au moment de son arrivée aux commandes du groupe en 2012. Elle a multiplié les efforts pour relancer l’entreprise, avec de multiples acquisitions, une modernisation des produits, ou encore en réduisant les effectifs de 15 % et en rationalisant les activités. Mise sous pression par ses actionnaires, elle n’excluait plus la cession d’actif ces derniers mois, sans en dire plus sur la procédure d’appel d’offres.

« Nous sommes en plein dans la procédure d’évaluation des propositions », s’était-elle contentée de déclarer lors de la dernière présentation des résultats trimestriels. « Afin de maintenir l’intégrité de la procédure, nous n’allons pas faire de commentaire jusqu’à ce que nous ayons un accord définitif à annoncer », avait annoncé une porte-parole de Yahoo! la semaine dernière. C’est samedi que Yahoo! aurait confirmé avoir retenu l’offre de Verizon en l’annonçant aux autres candidats.

Verizon parie sur la publicité en ligne

Pour croitre sur le long terme, Verizon ne peut plus compter uniquement sur ses services de téléphonie mobile. Le groupe doit diversifier sa stratégie, notamment en se positionnant sur la vidéo en ligne, mais surtout la publicité en ligne, un marché qui est aujourd’hui largement dominé par Google et Facebook. Justement, les dirigeants de l’opérateur télécom ont plusieurs fois expliqué que c’était pour ses technologies publicitaires qu’AOL avait été rachetée. C’est certainement pour la même raison que Yahoo! a aussi été racheté.

Avec Tumblr, dont la fréquentation totale est estimée à un milliard de visiteurs par mois, Yahoo! dispose d’une audience intéressante pour une régie publicitaire. De plus, le groupe est aussi propriétaire de BrightRoll et Flurry, des sociétés spécialisées dans la publicité en ligne.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here