Yahoo! renforce sa stratégie mobile par le rachat de Flurry

Le cœur de la stratégie de Yahoo! vise le mobile, c’est dans ce sens que le groupe internet vient d’annoncer le rachat de Flurry, une société spécialisée dans l’analyse de données recueillies sur les applications mobiles.

Pour Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, le cœur de la stratégie du groupe internet est le mobile, une vision qui s’articule vers le « mobile first ». C’est dans cette logique que Yahoo! compte se renforcer en annonçant le rachat de Flurry.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué, mais plusieurs médias américains évoquent une somme comprise entre 200 et 300 millions de dollars pour l’acquisition de cette société californienne spécialisée dans l’analyse de données recueillies sur les applications mobiles.

L’idée est que, malgré ses 36% de croissance sur le mobile, les résultats de Yahoo! sont plutôt mitigés. De fait, l’acquisition de Flurry devrait permettre d’affiner la stratégie mobile du groupe internet grâce à des services qui peuvent répondre aux besoins des publicitaires de manière à savoir où leur pub est la plus rentable, mais également aux développeurs dans le but d’optimiser leur application.

Avec cette acquisition, Yahoo! met également la main sur un portefeuille de 170 000 clients, une manière de se renforcer simultanément sur le mobile et dans les services aux entreprises.

Alors que la transaction doit encore être finalisée. Reste maintenant à savoir comment Yahoo ! va intégrer Flurry dans ses services.

Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, avait annoncé son intention de placer le mobile au coeur de la stratégie du groupe.
Marissa Mayer, PDG de Yahoo!, avait annoncé son intention de placer le mobile au coeur de la stratégie du groupe.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBitTorrent travaille sur un navigateur
Article suivantRespect de la vie privée : c’est au tour de l’Italie de s’en prendre à Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here