Yahoo! se désengage complètement de la Chine

Yahoo! annonce la fermeture de son centre de recherche et développement à Pékin, ce qui signifie que le groupe américain se désengage complètement de la Chine continentale.

« Nous avons informé nos employés basés à Pékin que nous allions fermer nos bureaux là-bas », a indiqué un porte-parole de Yahoo!. Il a précisé qu’il s’agissait d’« un centre de R&D ». C’est de cette manière que le groupe américain a annoncé son désengagement complet de la Chine continentale.

Selon une source proche du dossier, cette fermeture va causer la suppression 200 à 300 postes de travail. Yahoo! n’a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet pour le moment.

« Nous évoluons en permanence pour mieux répartir nos ressources, et encourager une meilleure collaboration et l’innovation à travers l’entreprise. Nous allons concentrer certaines activités dans un nombre plus réduit de bureaux, y compris au sein de notre siège à Sunnyvale en Californie », a expliqué Yahoo!.

Cette fermeture semble s’inscrire dans une certaine logique vu que Yahoo! avait déjà réduit sa présence en Chine depuis un certain temps, mais aussi par le fait que le groupe a annoncé en janvier son intention de couper les ponts avec le géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMVNO : Prixtel abandonne le palier gratuit
Article suivantMars : Maven détecte de mystérieux nuages

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here