Yahoo! : une stratégie boulimique

Le géant de l’internet Yahoo! poursuit sa campagne d’acquisition. Après Alike, Stamped, Snip.it et Tumblr, c’est PlayerScale qui est tombé dans l’escarcelle de Yahoo!.

La stratégie de Marissa Mayer, la directrice générale de Yahoo!, s’assimile à de la boulimie avec une succession d’acquisition de start-up. Après Alike, Stamped, Snip.it et Tumblr, c’est PlayerScale qui vient de tomber dans l’escarcelle du géant de l’internet américain.

L’annonce de ce rachat a été effectuée jeudi, trois jours seulement après l’annonce du rachat du très populaire site de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars. Les termes de l’accord financier conclu avec PlayerScale n’ont pas été dévoilés.

Si l’acquisition de Tumblr vise à rajeunir l’audience du groupe, celle de PlayerScale vise à séduire une autre classe d’utilisateurs : les joueurs. En effet, cette jeune entreprise californienne est une start-up qui propose une plateforme permettant de gérer les paiements de joueurs, des jeux à plusieurs intervenants, des discussions instantanées en ligne ou d’autres fonctions qui sont intégrées dans des jeux. Ce sont aujourd’hui quelque 150 millions de joueurs qui utilisent cette plateforme dans des jeux.

Qu’est-ce que nous réserve encore la stratégie boulimique de Marissa Mayer ? Certainement d’autres acquisitions vu que le site de vidéos français Dailymotion a également été dans le collimateur de Yahoo!, la stratégie consiste visiblement à diversifier au maximum le contenu dans une orientation vers le marché mobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Chrome 27 : l’interprétation du langage naturel au cœur des mobiles
Article suivantiWatch : oui, mais pas tout de suite

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here