Yota Phone : oser le double écran

Alors que les différents fabricants de téléphones mobiles rivalisent au niveau des performances, Yota Devices privilégie l’originalité en proposant un Yota Phone équipe de deux écrans.

Alors que l’esthétique générale de tous les smartphones commence gentiment à s’unifier, le fabricant russe Yota Devices a décidé de résolument jouer la carte de l’originalité en présentant son Yota Phone équipé de deux écrans.

« Les grands groupes n’innovent plus, on n’a rien vu de neuf depuis 2007 à l’arrivée sur le marché de l’iPhone. Notre produit est une vraie innovation », confie Vlad Martynov, le patron de Yota Devices.

Il faut dire que le Yota Phone est en réalité deux appareils, un smartphone d’un côté, une liseuse de l’autre. La partie liseuse peut stocker des documents issus de la partie smartphone et sert évidemment de livre électronique. « C’est beaucoup plus confortable pour les yeux que les écrans LCD qui équipent les smartphones et cela consomme beaucoup moins d’énergie », précise Vlad Martynov.

Ceux qui sont impatient de découvrir à quoi ressemble le Yota Phone devront toutefois patienter, il ne sera proposé en Russie et dans quelques autres pays d’Europe qu’à la fin 2013. Il devrait être proposé aux environs de 550 euros, sans abonnement.

Caractéristiques du smartphone Yota Phone, selon leur site officiel :

  • Plate-forme : Qualcomm Snapdragon MSM 8960 Dual Core 1.5 Ghz Krait
  • OS : OS Android, 4.2 Jelly Bean release
  • Dimensions : 67×131(7.3/9.9) mm
  • Poids : 140 grammes
  • EPD : Eink, 4.3″
  • LCD : JDI, 4.3″ 1280×720 (HD)
  • Connectivité : LTE (bands 3, 7, 20 MIMO), 2G, 3G, 4G, Wi-Fi (Direct), BT, NFC
  • Mémoire : 32 or 64 GB Flash, 2 GB RAM
  • Contrôles : Gestures on the extended capacitive areas. Touch strip for EPD control
  • Clés : Power and Volume Keys
  • Connecteurs : Audio 3.5 mm
  • SIM slot : SIM slot combined with Power key button
  • Batterie : 2100 mAh
  • Appareil photo : 12 MP main camera, HD front camera

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmerican Express : utiliser Twitter pour acheter
Article suivantZero Forfait : un MVNO qui relance la guerre des tarifs

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here