ZTE Blade III : moins de 150 euros pour un smartphone 4 pouces

Si certaines firmes se battent sur le segment du haut de gamme, ZTE se focalise plutôt sur l’entrée de gamme avec des appareils aux tarifs très compétitifs.

Avec sa gamme Blade, ZTE cible le haut de l’entrée de gamme, ce qui n’empêche de proposer des smartphones à petit prix. C’est ainsi que le Blade III ne déroge pas à la règle, il sera proposé à moins de 150 euros en France.

Au niveau des caractéristiques, le Blade III sera équipé d’un écran 4 pouces TFT d’une résolution de 800 x 480 points, d’un processeur single-core cadencé à 1 GHz (Qualcomm MSM7227A), de 512 Mo de mémoire vive, de 4 Go de mémoire de stockage extensible par microSD, d’un capteur 5 millions de pixels, du support du HSPA et d’une batterie de 1600 mAh. L’ensemble fonctionnera grâce à Android 4.0.

Le Blade III complète la gamme des Blade et Blade S qui se sont déjà vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, faisant de ZTE le quatrième constructeur mondial. En visant le marché de masse à petit prix, le constructeur semble avoir trouvé son créneau.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : « iPhone » problématique au Brésil
Article suivantTélévision numérique : arrivée d’Intel

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here