Sciences

Un astéroïde est passé au-dessus de la Terre sans être détecté par les astronomes

2021 UA1 était un petit astéroïde qui est passé au-dessus de la Terre sans être détecté, à une distance beaucoup plus proche de notre planète que la Lune et les autres satellites spatiaux. Pourquoi la NASA ne l’a-t-elle pas vu ?

Les astronomes n'ont pas pu détecter un astéroïde qui a traversé l'atmosphère terrestre.
Un astéroïde est passé au-dessus de la Terre sans être détecté par les astronomes

Un astéroïde de la taille d’un réfrigérateur est passé à 3 000 kilomètres de la Terre, au-dessus de l’Antarctique, le 24 octobre, sans que les astronomes ne le sachent que quelques heures après sa disparition.

Cosmiquement, il était très proche, même plus proche que certains satellites. D’après la trajectoire de la roche spatiale, connue sous le nom d’astéroïde 2021 UA1, il s’agit du troisième astéroïde le plus proche de la planète sans la heurter, rapporte CNET.   

L’objet céleste avait un diamètre de seulement deux mètres, ce qui signifie que s’il s’était approché de notre planète, il se serait probablement consumé dans notre atmosphère.

Pourquoi les astronomes ne l’ont-ils pas vu ?

Les scientifiques n’ont pas remarqué l’astéroïde 2021 UA1 parce qu’il s’est approché du côté jour de la Terre en direction du soleil, de sorte que ce visiteur relativement faible et petit est passé inaperçu jusqu’à environ 4 heures après avoir passé son point le plus proche.

« La raison pour laquelle le survol de la planète a été si surprenant est qu’elle était derrière le soleil, venant du ciel de jour, et qu’elle ne pouvait donc pas être repérée avant l’approche la plus proche », a tweeté Tony Dunn, un astronome qui dirige le site Orbitsimulator.

À ce jour, la NASA a identifié environ 27 000 objets géocroiseurs, dont environ 9 800 ont un diamètre d’au moins 140 m et 890 un diamètre de 1 km, selon le CNEOS. Pour qu’un objet soit considéré comme dangereux, il doit avoir un diamètre d’au moins 140 m, selon la NASA.

Aujourd’hui, de nombreux scientifiques se préparent au cas où un dangereux astéroïde s’approcherait de la Terre. En mai, la Nasa a effectué une simulation d’une semaine pour se préparer à une telle éventualité, mais a conclu qu’il n’existe aucune technologie sur Terre qui pourrait l’empêcher.

La seule réponse possible serait d’évacuer la zone avant que l’astéroïde ne frappe, même si la zone d’impact couvrirait une grande partie de l’Afrique du Nord et de l’Europe. De leur côté, les chercheurs chinois ont envisagé d’envoyer plus de 20 fusées qui pourraient arrêter un astéroïde géant.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité