Sciences

Des astéroïdes de la taille d’un gratte-ciel passent devant la Terre ce week-end

Ne vous inquiétez pas ! Ils visent très mal

Vous sentez cette rafale de vent qui passe ? Était-ce une brise du soir ? Ou peut-être était-ce les deux astéroïdes de la taille d’un immeuble qui ont frôlé la Terre ce week-end. (C’est impossible, mais imaginez un peu).

D’après les projections de trajectoire de la NASA, les deux objets spatiaux passeront sans encombre devant la Terre les 29 et 30 juillet lorsqu’ils survoleront notre planète.

Le premier astéroïde, nommé 2016 CZ31 et mesurant environ 400 pieds de large, a traversé notre ciel nocturne dans la soirée du 29 juillet. Il a voyagé à une vitesse de 34 560 miles par heure.

Le deuxième astéroïde, un caillou spatial encore plus grand, baptisé 2013 CU83, est passé le soir du 30 juillet à une vitesse bien plus lente de 13 153 miles par heure. Les deux astéroïdes passent au-dessus de nous à une distance de plus d’un million de miles, soit plusieurs fois la distance entre la Terre et la Lune et bien en deçà des paramètres de sécurité pour ces corps célestes.

De plus, ces objets orbitent régulièrement autour de notre planète. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter de la destruction de la Terre par un objet spatial à grande vitesse pour l’instant. La NASA a surveillé attentivement un astéroïde d’un kilomètre de large qui est passé à 2,5 millions de kilomètres au-dessus de la Terre au début de l’année, pour le plaisir scientifique et la sécurité de tous. Selon les estimations, la prochaine orbite de ces astéroïdes aura lieu en janvier 2028.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité