Technologies

Départ de Tony Fadell : quel avenir pour Nest et les Google Glass ?

Les médias américains font les gros titres de l’annonce du départ immédiat de Tony Fadell, le cofondateur et PDG de Nest, la firme spécialisée dans les objets domotiques rachetée par Google en 2014. Ce départ pose aussi la question de l’avenir du Project Aura, le projet qui concerne les Google Glass 2.0. Que sait-on de ce départ intempestif ?

C’est en 2011 que Tony Fadell et Matt Rogers fondent Nest, une société spécialisée dans les objets connectés pour la maison (thermostat, détecteurs de fumées, alarmes et caméras connectées…). C’est en janvier 2014, pour 3,2 milliards de dollars, que Google met la main dessus.

Depuis ce rachat, de nombreux médias ont rapporté des problèmes au sein de Nest, que cela soit des objectifs financiers pas atteints ou une ambiance de travail détestable. La situation serait devenue si critique que le nouveau Google Home, le futur assistant domotique, a été confié à une équipe interne de Google. En connaissant tout cela, le départ de Tony Fadell n’est pas vraiment une surprise.

Par contre, ce que tout le monde semble avoir oublié, c’est que Tony Fadell s’était vu confier la tête du projet Aura au début de l’année 2015. C’est lui qui avait notamment déclaré qu’il ne voulait pas lancer un nouveau modèle avant qu’il soit fin prêt. Son départ pose donc aussi la question de l’avenir des Google Glass. Est-ce que le projet est mis à la trappe par la même occasion ?

Toujours est-il que l’on sait aussi que Tony Fadell quitte la direction de Nest avec effet immédiat, mais reste chez Google. Dans son billet publié sur le blog de sa société, il indique qu’il ne quitte pas complètement le groupe de Mountain View puisqu’il va devenir « conseiller pour Alphabet et Larry Page ». Dès lors, il va peut-être rester responsable du Project Aura…

À la tête de Nest, il est déjà annoncé que c’est Marwan Fawaz qui succédera à Tony Fadell, un ancien de Motorola. Ce changement de direction brutale va devoir donner un second souffle à l’entreprise spécialisée dans les objets domotiques, un nouveau vecteur de croissance envisagé par Google.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité