Sciences

Un dinosaure inconnu, à voile dorsale, a été découvert en Espagne

C’est dans une carrière d’argile rouge, près de Barcelone (Espagne), que des ossements d’un dinosaure inconnu ont été découverts. Vivant il y a 125 millions d’années, il était doté d’une voile dorsale.

C’est en Espagne, dans une carrière d’argile rouge près de Barcelone, que des paléontologues ont découvert des ossements d’un dinosaure inconnu. L’animal, baptisé Morelladon beltrani, aurait vécu il y a environ 125 millions d’années.

Selon l’étude publiée dans Plos One, la revue de la Public Library of Science, ce dinosaure appartient au groupe des iguanodons. Il mesurait environ 6 mètres de long pour 2,50 mètres de haut, un animal de taille moyenne par rapport aux autres dinosaures de son époque.

La principale caractéristique du Morelladon beltrani est une épine dorsale saillante qui donne l’impression que l’animal porte une voile sur le dos. Selon les scientifiques, cet appendice dorsal pouvait servir à stocker de la graisse, comme pour la bosse du dromadaire, ou servir à réguler sa température corporelle. L’étude précise que les ossements découverts comprennent plusieurs os du dos et du bassin, ainsi que 14 dents, dont une seule est entière.

Le nom Morelladon beltrani a été donné à ce dinosaure parce qu’il rend hommage à Victor Beltran « pour son engagement et sa coopération dans la découverte des différents sites de fossiles », l’un des anciens responsables de la carrière où les ossements ont été découverts. Mais aussi à Morella, le lieu de sa découverte, et à Odon, le mot grec pour dent.

Les auteurs de l’étude soulignent encore que cette découverte confirme l’existence d’un groupe « particulièrement varié » de dinosaures de grandes et moyennes tailles. Ils ont vécu dans l’est de la péninsule Ibérique, il y a environ 125 millions d’années.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité