Technologies

Google lance Chrome 53 pour répondre à Microsoft

Microsoft avait démontré qu’Edge consomme moins que les autres navigateurs. Google répond en lançant Chrome 53 avec une vidéo comparative.

Début août, Microsoft a publié une vidéo explicative pour démontrer que Chrome et Firefox sont « nuls » du point de vue de la consommation par rapport à Microsoft Edge. Google répond à cette accusation en lançant une nouvelle version de son navigateur : Chrome 53.

Pour répondre à Microsoft, Google accompagne le lancement de Chrome 53 d’une vidéo, un comparatif mettant en scène deux ordinateurs Surface Book. Alors que les deux machines sont en train de lire des vidéos sur le site Vimeo, celle qui est équipée de Chrome 46 (lancé en 2015) tient 8 heures 27 minutes alors que celle qui utilise Chrome 53 tient 10 heures 39 minutes, soit une amélioration de l’autonomie de 26 %. Pour ce qui est de la version pour Mac OS, sa consommation a été réduite de 33 %.

En plus de réduire sa consommation, Chrome 53 améliore aussi sa rapidité selon Google. Sur son blog, la firme de Mountain View indique que la dernière version de son navigateur est 15 % plus rapide par rapport à la version disponible l’année dernière.

Google ne s’abaisse pas à comparer Chrome 53 avec Microsoft Edge

Alors que Microsoft n’avait eu aucun scrupule à comparer son navigateur Microsoft Edge avec les autres navigateurs du marché, Google ne s’abaisse pas à un tel comparatif. Dans sa vidéo, l’entreprise se contente de mettre en évidence les efforts entrepris par ses développeurs pour réduire la consommation de son navigateur. Si cette attitude de Google est très noble, on regrette tout de même que la firme de Mountain View ne réponde pas plus directement à l’éditeur de Redmond, cela aurait pu être très instructif.

De fait, avec la disponibilité de Chrome 53, on retient surtout que Google cherche à améliorer son produit, sans véritablement se préoccuper de la comparaison des autres. C’est une leçon sur laquelle Microsoft devrait méditer un peu.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité