Technologies

Microsoft Edge s’en prend à Chrome lorsque vous tentez de télécharger le navigateur de Google

"Chrome est trop 2008" : Microsoft se montre de plus en plus agressif pour vous empêcher de télécharger Chrome depuis Edge

Il s’agit de la nouvelle stratégie de persuasion utilisée par Microsoft pour vous convaincre de ne pas télécharger un autre navigateur et d’utiliser uniquement Edge.

Microsoft Edge recourt à des publicités agaçantes pour tenter de vous convaincre de ne pas télécharger Google Chrome
Microsoft affiche différentes publicités pour vous convaincre de continuer à utiliser Edge.

Microsoft fait un effort supplémentaire pour amener un grand nombre d’utilisateurs à passer au navigateur Edge, et pour ce faire, il utilise diverses stratégies contraires à l’éthique pour essayer de persuader et de convaincre l’utilisateur d’utiliser son navigateur, qui est livré par défaut dans Windows 10 et Windows 11.

Peut-être dans l’idée d’essayer de gagner des parts de marché, Microsoft persuade les utilisateurs qui utilisent Edge, mais veulent télécharger Chrome, de ne pas franchir le pas.

Et maintenant, selon Neowin, lorsque vous essayez de télécharger Chrome à partir d’Edge, Microsoft lance une série de fenêtres pop-up en haut à droite de l’interface pour tenter de persuader l’utilisateur de ne pas télécharger le navigateur de Google.

L’un des exemples de ces messages indique que « Edge utilise la même technologie que Chrome », mais ajoute « avec la confiance supplémentaire de Microsoft », donnant ainsi une valeur ajoutée.

Dans un autre message, on peut voir que Edge affiche également une autre petite fenêtre, cette fois sur un ton humoristique, où l’on peut lire que « ce navigateur date de 2008 » (en référence à Chrome).

Microsoft Edge recourt à des publicités agaçantes pour tenter de vous convaincre de ne pas télécharger Google Chrome
Microsoft affiche différentes publicités pour vous convaincre de continuer à utiliser Edge

Cependant, ces pratiques sont également utilisées par Google lorsque nous naviguons dans Chrome et ce ne serait pas la première fois que Google lance également une autre fenêtre pop-up dans son navigateur lorsque vous essayez d’installer un autre navigateur concurrent tel que Firefox ou Edge lui-même.

Dans nos tests, nous n’avons vu aucune de ces fenêtres persuasives, il semble donc qu’elles ne s’adressent qu’à un marché de niche très particulier.

Mais même une part de 1% du marché des navigateurs représente des millions d’appareils dans le monde, de sorte que tout type de stratégie peut être valable.

Tout cela alors qu’une autre notification indique : « Microsoft Edge fonctionne sur la même technologie que Chrome, avec la confiance supplémentaire de Microsoft ».

Bien sûr, ces stratégies sont destinées à convaincre les utilisateurs de rester sur Edge, mais elles restent des signes frappants d’une lutte entre navigateurs où les utilisateurs ont encore le verdict final.

Cette campagne se déroule en mode natif dans Microsoft Edge pour Windows 11. Pour l’instant, elle ne vise que les utilisateurs qui tentent de télécharger Google Chrome. Nous avons effectué des tests avec les pages de téléchargement de Firefox et d’Opera, mais Edge n’a pas affiché les avertissements susmentionnés.

Google a également son rôle à jouer dans la guerre des navigateurs. Lors de la navigation sur certaines pages Web à partir d’Edge, des publicités tentent de convaincre les internautes de passer à Chrome. L’inconvénient de cette situation est que l’utilisateur se retrouve au milieu de cette bataille de géants.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité