Technologies

Google refuse de s’engager sur des mises à jour Wear OS de nouvelle génération pour les montres existantes

Lorsque Fossil a confirmé qu’il ne mettrait pas à jour les smartwatches existantes vers le tout nouveau Wear OS, il y a eu des spéculations selon lesquelles cela pourrait être dû à des limitations matérielles. Il s’avère que ce n’est peut-être pas vrai, car Qualcomm a confirmé que ses puces actuelles peuvent gérer un nouveau programme créé par Google en coopération avec Samsung.

Google refuse de s'engager dans les mises à jour Wear OS de nouvelle génération pour les montres existantes

Un porte-parole du fabricant de puces a révélé à XDA Developers que les processeurs Snapdragon Wear 3100 et Snapdragon Wear 4100/4100+ sont « capables » d’exécuter Wear OS 3.0 (nom interne). Cependant, aucun détail supplémentaire n’a été partagé, nous pouvons donc en tirer des déductions, si ce n’est le fait qu’il ne devrait pas nécessairement nécessiter une mise à niveau matérielle pour prendre en charge la nouvelle version de Wear OS.

Même si vous possédez une montre Wear OS équipée de l’un des processeurs énumérés ci-dessus, il est préférable de ne pas lire trop loin dans la déclaration. Bien qu’elle offre un certain espoir, la vérité est que plusieurs facteurs entrent en jeu ici et qu’en fin de compte, la balle est dans le camp des fabricants de smartwatchs, pas dans celui de Qualcomm.

Jusqu’à ce que nous obtenions plus de clarté sur le statut de la mise à jour, je vous suggère d’attendre avant d’acheter une nouvelle montre Wear OS. Après tout, il serait inquiétant que le nouvel add-on ne bénéficie pas de ce qui s’annonce comme la plus importante mise à jour de la plate-forme depuis des années.

Google refuse de s'engager dans les mises à jour Wear OS

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité