Sciences

Avec Jeff Williams, la NASA continue à tester les séjours prolongés dans l’espace

On a abondamment parlé de Scott Kelly, l’astronaute américain qui vient de rentrer sur Terre après un séjour de 340 jours à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Cette durée record dans l’espace lui permet de totaliser 520 jours en microgravité, un record pour un Américain.

Avec Jeff Williams, ce record devrait tomber vu qu’il devrait comptabiliser un total cumulé de 534 jours dans l’espace au terme de sa nouvelle mission qui va débuter ce vendredi. C’est de Baïkonour, au Kazakhstan, qu’il devrait normalement décoller à 22h26 (heure de Paris). Il sera accompagné des cosmonautes russes Alexey Ovchinin et Oleg Skripochka pour un séjour dans l’espace de six mois. Pour lui, il va s’agir de son troisième séjour à bord de l’ISS.

Si Jeff Williams, 58 ans, retourne une fois de plus dans l’espace, c’est pour continuer la mission de Scott Kelly. Il va bien évidemment s’agir de continuer les centaines d’expériences en microgravité de biologie, biotechnologie, science physique et géophysique qui sont actuellement en cours, mais aussi d’évaluer les effets des séjours prolongés dans l’espace.

Dans cette optique, Jeff Williams était la doublure la Scott Kelly, celui qui aurait éventuellement dû le remplacer s’il n’avait pas pu effectuer la mission. Sa mission, même si elle n’est que de six mois, tiendra compte du cumul des jours pour étudier les effets physiologiques et psychologiques des longs séjours en microgravité. Le but étant bien évidemment de préparer une future mission habitée vers Mars.

Alors que Scott Kelly a passionné des millions d’internautes lors de son séjour dans l’espace, il ne reste maintenant plus qu’à espérer que Jeff Williams arrive à nous captiver autant. On devrait le savoir d’ici peu, dès qu’il aura son lieu de séjour pour les prochaines semaines.

The rocket stands!

Posté par NASA Astronaut Jeff Williams sur jeudi 17 mars 2016

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité