Technologies

Uber : 500 millions de dollars pour être moins dépendant de Google Maps

Pour être moins dépendant du service de cartographie Google Maps, l’entreprise de VTC Uber compte investir 500 millions de dollars pour améliorer son propre service.

Les chauffeurs travaillant pour l’entreprise de VTC Uber utilisent le service de cartographie Google Maps pour s’orienter. Aussi pratique que soit cette solution, elle n’est de loin pas parfaite. Pour commencer, la firme de Mountain View a augmenté les charges liées à l’utilisation de son service, ce qui augmente les frais de fonctionnement. Plus gênant, dans certaines régions du monde, la précision de Google Maps est insuffisante au point que les chauffeurs doivent appeler leurs passagers pour parvenir à les localiser.

Avec les achats de Bing Maps et de deCarta, mais aussi sa tentative de racheter Here à Nokia, l’intention de l’entreprise de VTC est de développer son propre service de cartographie. C’est dans ce sens qu’elle a aussi récemment conclu un partenariat avec DigitalGlobe, une société spécialisée dans la photographie aérienne en haute résolution, des images satellites de qualité pour améliorer ses propres cartographies.

Un ancien de Google Maps aux commandes chez Uber

Pour encadrer son activité cartographique, Uber a débauché Brian McClendon, l’ancien vice-président de Google Maps et Earth. Il a notamment expliqué que « La précision des cartes est au cœur de notre service et constitue la colonne vertébrale de notre activité ».

Selon une information publiée par le Financial Times, Uber souhaiterait continuer sur cette lancée. La start-up prévoirait d’investir 500 millions de dollars pour développer son propre outil de cartographie mondiale.

Pour étoffer ce futur outil de cartographie, les chauffeurs d’Uber contribuent déjà à collecter des données. Notamment aux États-Unis et au Mexique, les données de localisation automatiquement générées par les smartphones des chauffeurs sont déjà collectées pour affiner la cartographie existante. De plus, l’entreprise commence aussi à collecter des images.

Un service incontournable pour les voitures autonomes

Uber a bien évidemment besoin d’une cartographie précise pour son service de VTC. La start-up vise plus loin en voulant développer son propre service, une époque future où les voitures autonomes auront besoin d’une cartographie mondiale extrêmement précise pour s’orienter. Justement, l’entreprise de VTC travaille déjà sur sa propre voiture autonome.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité