Technologies

Un retour en grâce de Google+ avec l’arrivée du fondateur de 4chan ?

D’un côté on a le forum 4chan qui est très célèbre, célèbre au point d’être surnommé le « trou du cul d’internet », une réputation acquise par le fait qu’il règne une liberté d’expression totale sur le forum. À l’autre extrémité, on a Google+, un service qui est aujourd’hui moribond de ne pas avoir su convaincre en tant que réseau social, mais aussi moribond parce que plusieurs fonctionnalités, comme Photos, ont été retirées. Entre-deux, il y a Christopher Poole, le fondateur de 4chan qui vient d’être engagé par Google.

Sur son blog, Christopher Poole a écrit qu’il est « très heureux d’annoncer» son arrivée au sein de la firme de Mountain View, à qui il a hâte d’apporter douze ans d’expérience en construction de communautés en ligne ». En clair, son rôle chez Google devrait bien être de développer la communauté, donc de faire renaitre Google+.

Si c’est vraiment le cas, on se demande comment il va s’y prendre. Sur 4chan, l’anonymat, l’éphémère et une liberté d’expression quasi totale règnent en maître absolu alors que c’est tout le contraire sur Google+. Cela semble à priori inconciliable. En fait, c’est peut-être le fait que Christopher Poole a aussi lancé Canvas Networks, un site communautaire qui tente d’éviter les pires dérives de 4chan, qui a séduit les dirigeants de Google. Malgré cela, il semble toujours rester convaincu des vertus de l’anonymat et des identités multiples. Dès lors, comment va-t-il transposer ses convictions dans ses nouvelles fonctions ?

Comme Bradley Horowitz, le vice-président qui supervise Google+ a bel et bien confirmé que Christopher Poole a rejoint son équipe, que faut-il comprendre ? Une refonte en profondeur de Google+ ? Un nouveau service ? Un autre projet ?

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité