Technologies

Wiko lance View2 Pro Qwant, un smartphone sans Google Search ni Google Chrome

Wiko et Qwant ont dévoilé un Smartphone Android de 200 USD sans recherche Google ni navigateur Chrome.

Le fabricant français de smartphones Wiko a dévoilé le premier téléphone Android en Europe doté du premier navigateur Web et moteur de recherche de Qwant, préinstallé au lieu du navigateur Chrome et du moteur de recherche Google.

Ce qui était impossible est maintenant possible, mais seulement en Europe.

Mais d’abord, un peu de contexte. Après avoir écopé d’une amende de 5 milliards de dollars de la part de la Commission européenne pour violation des règles antitrust de l’UE, Google a introduit des accords de licence plus souples pour les constructeurs de matériel (OEM) leur permettant d’expédier des appareils Android en Europe sans le moteur de recherche de Google ni le navigateur Chrome préinstallés.

Cependant, il y avait un inconvénient : bien que le système d’exploitation Android reste gratuit et à open source, les fabricants de matériel informatique qui ont choisi de ne pas préinstaller le moteur de recherche et le navigateur de Google devront payer un droit de licence au géant de la technologie basé à Mountain View, Californie pour accéder au Google Play Store et aux millions d’applications qu’il contient.

Le fabricant français de smartphones Wiko a dévoilé le premier téléphone Android en Europe doté du premier navigateur Web et moteur de recherche de Qwant, préinstallé sur la confidentialité, au lieu du navigateur Chrome et du moteur de recherche Google.
Wiko a lancé la semaine dernière son smartphone View2 Pro Qwant, destiné aux particuliers, dans les bureaux de Paris de Qwant avec, de gauche à droite, Tristan Nitot (vice-président de Qwant), Julien Heang (COO de Wiko) et Eric Leandri (PDG de Qwant). QWANT

Il est intéressant de noter que l’option de redevance n’est pas disponible dans d’autres régions du monde, y compris les Amériques, l’Afrique et l’Asie. Et en Chine, Google ferme simplement les yeux sur la question, sans imposer quoi que ce soit aux constructeurs d’origine, pour ne pas perdre l’énorme marché des smartphones au profit des copieurs Android locaux ou pire, d’Apple.

Un smartphone avant tout privé

Jusqu’à présent, aucun OEM n’avait testé le nouveau système de licence de Google et osé lancer un appareil Android sans Google, jusqu’à la semaine dernière, lorsque le fabricant français de smartphones Wiko a dévoilé un appareil de milieu de gamme, le View 2 Pro Qwant, avec la confidentialité de Qwant, le premier navigateur et moteur de recherche préinstallé.

« Wiko envisage de distribuer le View2 Pro Qwant en France, en Allemagne et en Italie », m’a confié Julien Heang, directeur des opérations de Wiko, lors de la cérémonie de lancement à Paris la semaine dernière. « C’est un projet d’essai qui nous aidera à décider si nous aurons des éditions Qwant sur les futurs modèles. »

La renommée de Qwant est que son moteur de recherche ne suit pas ses utilisateurs et respecte leur vie privée.

« Nous ne voulons pas savoir qui vous êtes lorsque vous effectuez des recherches sur Qwant. En fait, nous n’avons pas besoin de savoir quoi que ce soit sur vous ou sur votre historique de navigation pour pouvoir afficher nos publicités contextuelles en regard de nos résultats de recherche », m’a dit Eric Leandri, le PDG du moteur de recherche européen qui assistait également au lancement de Wiko. Qwant travaille sur un plus grand nombre de services axés sur la confidentialité, y compris Maps et Mail.

En soi, le smartphone View 2 Pro Qwant 6 pouces de Wikio est un appareil décent pour 200 $. Il est alimenté par un Qualcomm Snapdragon 450 octa-core avec deux caméras, Android 8.0 (Oreo), 4 Go de mémoire et 64 Go de stockage que vous pouvez étendre à l’aide d’une carte microSD en option.

Bien que le périphérique de Wiko soit fourni avec des services Google Mobile (GMS), y compris Google Play Store, Google Maps, Gmail, etc.

Et comme le View2 Pro Qwant est certifié par Google comme un appareil de type 1 européen MADA (Contrat de distribution d’applications mobiles), il recevra également les mises à jour de sécurité régulières de Google.

Enfin, selon les sources du secteur, Wiko verse à Google environ 5 dollars par appareil, soit 2,5% du prix du smartphone, pour les frais de licence.

Source
Wiko
Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité