Jeff Bezos : une fusée réutilisable New Glenn pour concurrencer SpaceX

En présentant la fusée réutilisable New Glenn, Jeff Bezos indique clairement que l’intention de Blue Origin est de venir concurrencer SpaceX sur le marché des lanceurs réutilisables.

Sous l’impulsion d’Elon Musk, SpaceX s’est lancé dans la course à la réutilisabilité. Après plusieurs échecs, l’entreprise semble désormais maitriser l’atterrissage en douceur du premier étage de son lanceur Falcon 9. La finalité de cette stratégie de la réutilisabilité est de permettre des économies notables sur le prix des lancements.

Alors que SpaceX vient de vivre une déconvenue avec l’explosion de sa fusée la veille de son lancement, Blue Origin a profité de l’occasion pour annoncer New Glenn, un nouveau modèle de lanceur… réutilisable. C’est Jeff Bezos qui a fait sa présentation.

New Glenn, un lanceur réutilisable de grande puissance

Avec New Glenn, l’intention de Jeff Bezos, respectivement de Blue Origine, est de venir marcher sur les platebandes de SpaceX en proposant un lanceur où le premier étage serait récupérable. Son but est aussi de s’approprier le marché des lancements lourds avec une fusée qui est pratiquement aussi grande que la célèbre Saturn V, le lanceur des missions Apollo. Avec cette fusée de grande puissance, l’intention de l’entreprise spatiale est donc de se positionner sur le marché des vols habités.

La New Glenn, un lanceur qui porte le nom de John Glenn, le premier américain à avoir volé en orbite, Blue Origine propose une fusée qui pourra être déclinée en deux versions, une à deux étages et une autre à trois étages. Elle sera munie de sept moteurs alimentés à la fois du gaz naturel et de l’oxygène liquide pour une poussée totale de plus de 1700 tonnes.

Avec New Glenn, l’intention de Jeff Bezos est clairement que Blue Origin vienne concurrencer SpaceX, mais aussi Boeing sur le marché du tourisme spatial, mais aussi Ariane Space sur le marché des lancements de satellites. « New Glenn est conçu pour lancer des satellites commerciaux et pour envoyer des hommes dans l’espace. […] Notre vision du futur, ce sont des millions de personnes vivant et travaillant dans l’espace, et le lanceur New Glenn est une étape très importante » ne cache pas le patron de l’entreprise.

Il avoue aussi que Blue Origin a déjà un projet New Armstrong dans le pipeline, un projet qui pourrait concerner la Lune. Il précise pour le moment qu’il ne s’agit que « d’une histoire pour le futur… »

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentInstagram : un blocage des mots-clés pour lutter contre le harcèlement
Article suivantAvec Community, YouTube se dote des fonctions d’un réseau social

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here