Une Nuit des étoiles 2016 dédiée au regretté André Brahic

La Nuit des étoiles 2016 promet d’être riche en observations. Cette année, l’événement est dédié au regretté André Brahic, un astrophysicien français mondialement connu.

André Brahic est un astrophysicien français mondialement connu pour sa découverte des anneaux de Neptune. Il est aussi connu du grand public pour ses activités de vulgarisation scientifique. Décédé le 15 mai dernier, la 26e édition de la Nuit des étoiles lui sera dédiée.

C’est du vendredi 5 au dimanche 7 août que la Nuit des étoiles 2016 aura lieu. Le thème de cette année sera « Au fil de l’eau : la recherche de la vie ». Plus de 300 manifestations sont programmées dans toute la France à l’initiative de l’Association française d’astronomie (AFA). À cette occasion, toutes les personnes intéressées pourront découvrir le ciel étoilé en utilisant des instruments mis à disposition les centres ou clubs spécialisés participants à l’événement. Cela sera bien évidemment aussi l’occasion de parler d’astronomie.

Avec comme thème central l’eau, la Nuit des étoiles 2016 se focalisera sur la recherche de la vie dans l’espace, que cela soit sur la comète Tchouri en revenant sur la mission Rosetta, la présence d’eau sur Mars, et bien évidemment la question de l’eau ailleurs dans notre Système solaire… même au-delà.

L’eau était d’ailleurs le thème central de « Terres d’ailleurs », au même titre que la recherche de la vie, le dernier livre du regretté André Brahic. Il était très attaché à cette manifestation annuelle et à la diffusion des connaissances liées à l’astronomie. Il manquera lors de cette édition 2016.

200 étoiles filantes par heure du 11 au 12 août

Quelques jours après la Nuit des étoiles 2016, l’actualité astronomique sera marquée par la nuit du 11 au 12 août, une nuit qui devrait être le théâtre à la vision d’environ 200 étoiles filantes par heure. Comme chaque année à cette période, il va s’agir de l’essaim météoritique des Perséides qui sera à son comble.

En fait, cette année, l’activité devrait être supérieure à la normale avec le double d’étoiles filantes par rapport à la normale. Pour les voir, il faudra bien évidemment que le ciel soit dégagé. Il faudra aussi se mettre à l’abri de la pollution lumineuse, ce qui comprend aussi la Lune. Lorsque notre satellite disparaîtra sous l’horizon après minuit, les amateurs de féérie pourront normalement profiter du spectacle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes conducteurs vont devoir s’habituer à la réalité augmentée
Article suivantAR Scorpii : découverte d’un système stellaire unique dans l’Univers
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here