SpaceX : Elon Musk explique ses idées de colonisation de Mars

C’est en déclarant que son intention est de « faire de l’humanité une espèce multiplanétaire » qu’Elon Musk a présenté ses idées de colonisation de Mars, notamment le gigantesque lanceur de SpaceX.

Elon Musk n’a jamais caché que son intention est de coloniser Mars au plus vite, une idée qu’il a de nouveau développé lors du 67e congrès d’astronomie à Guadalajara, au Mexique. Mardi, lors de son intervention, il a présenté comment SpaceX envisage de coloniser la planète rouge.

Son idée est de concevoir en quelque sorte un charter à destination de Mars, un vaisseau gigantesque capable de réduire les coûts d’une telle mission. Il s’agirait de concevoir le plus gros lanceur jamais construit, une fusée capable de placer en orbite un vaisseau qui emporterait des dizaines de passagers et leur cargaison. Cet engin serait capable de produire une poussée de 13 000 tonnes au décollage, ce qui devrait lui permettre d’emporter une charge utile de 300 à 500 tonnes !

L’intention d’Elon Musk est aussi que ce lanceur capitalise sur la réutilisabilité réussie du lanceur Falcon 9. Ainsi, son idée serait que, lanceur tout de suite après le décollage des colons, la fusée soit ramenée sur Terre pour être immédiatement ravitaillée avant un nouveau décollage pour remplir les réservoirs du vaisseau resté en orbite avant que celui-ci entame son long voyage de plusieurs mois vers Mars. Une vidéo a été publiée pour expliquer cette séquence de décollage de la mission en deux temps.

Cette séquence inédite a pour gros avantage de maximiser la charge utile du vaisseau qui voyagera vers Mars. « Sans cela, il nous faudrait envoyer une fusée à trois étages 5 à 10 fois plus grosse et plus chère » que celle imaginée par SpaceX. L’entrepreneur explique également que le vaisseau n’emporterait que le carburant nécessaire au voyage et à l’atterrissage à la verticale sur la planète rouge. Ce sera aux colons de fabriquer sur place du carburant pour le voyage de retour. Il souligne que « Mars est plutôt bien adaptée à cela car on y trouve tous les ingrédients nécessaires… pour peu que l’on utilise le bon carburant ».

Elon Musk explique encore que l’intention de SpaceX est d’organiser un tel voyage tous les 26 mois, c’est-à-dire chaque fois que la Terre et Mars seront favorablement alignées. Il indique aussi que le premier voyage pourrait avoir lieu en 2023, même s’il reconnait que ce calendrier est très optimiste pour le moment.

Un voyage vers Mars qui peut être mortel

Durant sa présentation, Elon Musk ne manque pas de dire que les passagers qui signeront pour « cette incroyable aventure » n’auront aucune garantie de survie. « Le risque de décès sera élevé, c’est une évidence. La question est : êtes-vous prêt à mourir ? Si c’est OK, vous êtes candidat au départ ».

Le fondateur de SpaceX a par ailleurs expliqué que son idée n’est pas de proposer des billets vers Mars à 10 milliards de dollars par personne. Son objectif est que le prix du voyage soit de l’ordre de 200 000 dollars, soit « le coût moyen d’une maison aux États-Unis ». Pour atteindre cet objectif, il compte sur la réutilisabilité du lanceur. Le financement d’un tel projet se présente tout de même comme une véritable gageure.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here