Tombeau d’Amphipolis : suspense sur son occupant

Quelle est l’identité de la personne qui repose dans le tombeau d’Amphipolis ? Alors que cette question tient en haleine toute la Grèce et la communauté archéologique, l’analyse détaillée d’une mosaïque polychrome pourrait donner prochainement la réponse.

Mosaïque, représentant le dieu Hermès, retrouvée à Amphipolis.
Mosaïque, représentant le dieu Hermès, retrouvée à Amphipolis.

Le tombeau d’Amphipolis selon qu’on parle de la cité grecque ou le tombeau de Kasta si on fait référence au nom de la colline sur laquelle il s’élève tient en haleine toute la Grèce et la communauté archéologique. Alors que les fouilles se poursuivent dans cette tombe qui est la plus grande jamais fouillée en Grèce, la question que tout le monde se pose est de savoir qui repose dans cette sépulture.

Alors qu’il est déjà admis que ce tombeau date du IVe siècle avant J.-C., plus précisément entre 325 et 300 av. J.-C, de nombreuses hypothèses évoquent que cette personne aurait pu faire partie de l’entourage direct d’Alexandre le Grand, mais qui exactement ?

La découverte, le dimanche 12 octobre, d’une mosaïque polychrome pourrait donner la réponse à cette question. Cette imposante œuvre de 4,5 sur 3 mètres représente un char en mouvement, tiré par deux chevaux blancs, conduit par un homme barbu, une couronne de laurier sur la tête. Devant le char se tient Hermès, le messager des dieux dans la Grèce antique. Il y a un visage effacé entre les deux, un visage apparemment reconstituable grâce aux fragments retrouvés sur place. En arrivant à reconstituer ce visage, il sera peut-être enfin possible de percer le mystère de la personne qui repose dans ce lieu.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNexus Player : une énième tentative de Google pour s’immiscer dans les salons
Article suivantPoodle : une faille SSL 3.0 qui menace l’e-commerce et l’e-banking

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here