Windows 10 : un bug de la Build 14915 coupe l’accès Wi-Fi

Microsoft prépare la mise à jour RedStone 2 en lançant la Build 14915 de Windows 10. Cette version est accompagnée d’un gros bug : la coupure de l’accès Wi-Fi.

Maintenant que Microsoft a publié Windows 10 Anniversary Update, ses ingénieurs se sont attelés à la préparation de RedStone 2, la seconde partie de la mise à jour majeure du dernier système d’exploitation de l’éditeur de Redmond. C’est ainsi que les participants au programme Windows Insiders peuvent désormais tester la Build 14915.

Le problème de la Build 14915 est qu’elle introduit un gros bug sur les appareils équipés de puces Marvell. Dans ce cas, l’accès Wi-Fi est purement et simplement coupé, que cela soit sur les PC ou les anciennes tablettes Surface Pro.

Microsoft reconnait le bug

Dans le cas d’un ordinateur portable qui ne disposerait pas d’une connexion filaire à proximité, ce bug peut s’avérer véritablement problématique. Il est si problématique que même la diffusion d’un correctif ne changerait rien vu qu’il ne serait pas possible de le télécharger. Pour remédier à une telle situation, la seule méthode consiste à restaurer son système pour revenir à une version précédente.

L’importance de ce bug a été reconnue par Microsoft même si Dona Sarkar, la patronne du programme Windows Insider, l’a minimisé en affirmant que seulement un petit nombre d’ordinateurs est concerné par ce bug. Cela n’empêche pas l’éditeur de promettre la publication rapide d’un correctif. « Nos équipes d’ingénieurs ont rapidement terminé une analyse des causes profondes de ce problème. Ils travaillent pour obtenir un correctif vérifié et fonctionnel », précise la firme de Redmond.

Selon Dona Sarkar, ce correctif devrait être publié dans les jours à venir. Cette déclaration laisse à penser qu’une nouvelle Build préfigurant la future mise à jour RedStone 2 pourrait être diffusée au courant de la semaine prochaine.

Il ne sert à rien de faire un drame au sujet de ce bug. Alors que l’on serait tenté de dire qu’on a l’habitude qu’un patch soit publié pour corriger un patch qui était censé corriger un patch qui corrigeait un bug…, la vérité est que ces Build sont des préversions non finalisées. Les personnes qui se sont inscrites au programme Windows Insiders l’on fait en connaissance de cause, en sachant que les versions proposées ne sont pas stables.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentiPhone 8 : pas de recharge sans fil, mais des coques
Article suivantLe réchauffement climatique pourrait condamner le café

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here