Technologies

Accenture annonce son intention d’acheter Cirruseo, une société française de conseil en cloud

Alors que Google Cloud Next était ouvert aujourd’hui à San Francisco, Accenture a annoncé son intention d’acquérir Cirruseo, une entreprise française de conseil en cloud spécialisée dans les services de renseignement Google Cloud.

Accenture Cirruseo estime que la force et la profonde expérience de Cirruseo dans les solutions d’intelligence artificielle basées sur le cloud de Google devraient être utiles au moment où Accenture étend ses propres pratiques d’IA. Google TensorFlow et d’autres solutions d’intelligence constituent une approche populaire de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique. Cet achat devrait permettre à Accenture de renforcer sa présence dans ce domaine, en particulier sur le marché français.

« L’ajout de Cirruseo constituerait un pas en avant important dans notre stratégie de croissance en France, car il permettrait à Accenture de disposer d’une solide équipe de spécialistes de Google Cloud », a déclaré Olivier Girard, directeur de l’unité géographique d’Accenture pour la France et le Benelux.

Avec cette acquisition, si elle devait satisfaire aux exigences réglementaires françaises, la société ajouterait une équipe de 100 spécialistes formés à Google Cloud et à G Suite à une équipe existante de 2 600 spécialistes Google dans le monde entier.

La société y voit un moyen de renforcer son expertise en intelligence artificielle et d’apprentissage automatique en général, tout en lui assurant une forte place sur le marché en France et dans l’UE en général.

Comme l’a déclaré la société, l’accord doit devenir officiel. « L’acquisition nécessite une consultation préalable des comités d’entreprise concernés et serait soumise aux conditions de clôture habituelles », a indiqué Accenture dans un communiqué. Si tout cela devait arriver, Cirruseo deviendrait partie intégrante d’Accenture.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité