Sciences

Étude de Mars : la mission ExoMars doit décoller le 14 mars prochain

Alors que la date de lancement de la mission ExoMars 2016 était encore vague, on sait désormais que la mission sera lancée le 14 mars prochain de Baïkonour, au Kazakhstan. C’est l’Agence spatiale européenne, sur son compte Twitter, qui l’a annoncé.

C’est donc dans exactement 7 jours que l’orbiteur ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) et l’atterrisseur ExoMars EDM quitteront la Terre en direction de la planète rouge à bord d’une fusée russe Proton. Comme le résume Jorge Vago, le responsable scientifique du projet, il s’agit tout d’abord de mettre en orbite « un grand nez » qui devra rechercher des possibles traces de vie sur la planète Mars. Concrètement, la sonde devra analyser les gaz de l’atmosphère martienne pour détecter les signes d’une éventuelle vie sur la planète. Le second but de la mission, celui de l’atterrisseur, est de permettre à l’Europe d’apprendre comment atterrir.

exomars-photo-02

Après ce lancement, le grand moment attendu devrait être le 19 octobre, lorsque l’atterrisseur ExoMars EDM, Schiaparelli pour les intimes, se posera sur la planète rouge. De la taille d’une petite voiture, il est prévu qu’il se pose sur le site de Meridiani Planum, sur le même site où le robot américain Opportunity a atterri en 2004.

Qu’est-ce que la mission ExoMars 2016 va découvrir ? TGO devrait détecter des gaz, notamment du méthane. Cette recherche est très intéressante, car elle consiste à chercher des traces de la présence actuelle d’une vie micro-organique sur Mars. Comparativement, sur Terre, 90% de ce gaz est d’origine biologique et provient essentiellement de la présence de matières organiques. Vu que la sonde européenne Mars Express avait déjà découvert de petites quantités de méthane, « TGO va essayer de confirmer cette présence de méthane et d’analyser s’il est d’origine biologique ou bien s’il est le résultat d’un processus géologique » précise Jorge Vago.

Alors que la mission ExoMars 2016 doit décoller le 14 mars, il est bon de préciser qu’un report est toujours possible, notamment en raison d’une météo défavorable. Pour l’heure, tous les voyants sont au vert.

exomars

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité