Technologies

Facebook : chasse aux "J’aime" suspects

Le réseau social a indiqué vendredi vouloir faire la chasse aux mentions « J’aime » suspectes ne provenant pas de personnes réellement intéressées.

« Nous avons amélioré les efforts de nos serveurs pour retirer les mentions « J’aime » qui auraient été gagnées par des moyens violant notre politique de service », a communiqué Facebook son blog. « Ces efforts visent à retirer les « J’aime » gagnés par le biais de faux comptes ou de tromperies », précisent les ingénieurs de Facebook qui font également référence à des achats massifs de mentions « J’aime ».

« Cette amélioration devrait permettre aux pages de produire des contenus plus pertinents et intéressants, et les marques auront une meilleure idée du soutien qu’elles rassemblent autour de leurs contenus », a précisé l’équipe de sécurité de Facebook.

Cela fait longtemps que le réseau social permet à ses utilisateurs de soutenir des pages en cliquant sur un onglet « J’aime ». Grâce au nombre de « J’aime », il est possible de savoir combien de fans une page rassemble, notamment pour les pages commerciales.

Par cette démarche, Facebook avoue espérer réduire à moins de 1% la part des mentions « J’aime » suspectes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité