Télécom

Free Mobile : son réseau devra être autonome dès 2018

Si Free Mobile a pu bénéficier des infrastructures d’Orange pour se lancer, son réseau devra être autonome à partir de 2018, c’est ce que vient d’annoncer l’Autorité de la concurrence.

La pression est de mise sur Free Mobile qui a déjà accumulé du retard dans le déploiement de sa propre infrastructure. En effet, l’Autorité de la concurrence vient d’indiquer que le contrat d’itinérance conclu entre Free Mobile et Orange ne pourra pas perdurer au-delà de son échéance prévue en 2018. C’est pour éviter la création de déséquilibres et de perturbation dans le marché que l’Autorité souligne sa décision.

Pour rappel, selon ses obligations vis-à-vis de l’ARCEP, Free Mobile s’était engagé à couvrir au moins 90% de la population en 2018. Dans ce contexte, Xavier Niel, le PDC de Free, vient de récemment annoncer que Free Mobile devrait couvrir 75% de la population d’ici à 2014, soit un taux de couverture supérieur à la planification prévue.

Si cet article a captivé votre intérêt, vous trouverez certainement les prochains tout aussi passionnants. Assurez-vous de ne rien manquer en vous abonnant à linformatique.org sur Google News. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page