Technologies

Le bras de fer entre la justice et Apple existe aussi en France

On parle beaucoup du bras de fer qui oppose actuellement le FBI et Apple au sujet de l’accès aux données privées d’un iPhone. Ce bras de fer n’existe pas seulement aux États-Unis, il se déroule aussi en France.

Le cryptage mis en place par les entreprises technologiques pose problème aux autorités lorsqu’elles enquêtent sur des crimes, comme c’est notamment le cas dans l’attaque terroriste de San Bernardino. Le FBI essaie par tous les moyens de pousser Apple à coopérer dans le but d’accéder aux données stockées dans l’iPhone 5c du terroriste. Ce qu’il faut savoir, c’est que le problème du cryptage qui empêche les enquêteurs de faire leur travail ne se pose pas seulement aux États-Unis, mais aussi en France. En 2015, ce sont 8 téléphones qui sont ainsi restés inaccessibles à la police judiciaire pour des enquêtes terroristes.

Même si on parle beaucoup de la position tranchée d’Apple face aux injonctions de la justice américaine, il est bon de souligner que Google est dans le même cas avec Android, tout comme iOS, qui dispose d’un cryptage qui complique grandement le travail des enquêteurs. C’est pour cette raison qu’un débuté PS s’en est ouvertement pris aux géants de l’informatique.

Ce lundi, Yann Galut a déposé un amendement pour contraindre les géants de l’informatique à collaborer avec la justice. Citant notamment Apple et Google, il propose qu’une amende de 1 million d’euros soit infligée en cas de non-collaboration avec les enquêteurs. « Nous sommes confrontés à un vide juridique sur la question de chiffrement de données, qui bloque les enquêtes judiciaires », explique le député du cher. « Apple, Google, ces grands groupes extrêmement puissants ne peuvent être contraints que financièrement », se justifie-t-il.

Alors qu’Apple et Google justifient la mise en place du cryptage pour protéger la vie privée des utilisateurs, Yann Galut pointe du doigt leur mauvaise foi. Il souligne en effet que ces entreprises « mettent en avant la protection de la vie privée de leurs clients alors qu’elles n’hésitent pas à faire une exploitation commerciale des données ».

Que pensez-vous de l’amendement déposé par Yann Galut, est-ce que l’argument financier est à même de faire plier Apple et Google ? Partagez votre opinion sur la question avec nos lecteurs.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité