Sciences

Le plus grand dinosaure d’Australie identifié comme une nouvelle espèce

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Australie a été confirmée comme étant la plus grande jamais découverte dans le pays, et l’une des plus grandes au monde.

Les scientifiques confirment la découverte du plus grand dinosaure d'Australie

Il s’agit de l’Australotitan ou « titan du sud », le plus grand dinosaure de type sauropode qui se promenait en Australie il y a au moins 92 millions d’années. Ses vestiges avaient été fouillés en 2006 et 2017 dans le Queensland.

Avec plus de 25 mètres de long et 5 mètres de haut, une étude scientifique a identifié une nouvelle espèce de sauropode, qui peuplait la Terre il y a plus de 92 millions d’années, comme le plus grand dinosaure découvert en Australie.

« Le nouveau titanosaure est le plus grand dinosaure d’Australie représenté par des restes ostéologiques et, d’après les comparaisons de la taille des membres, il a atteint une taille similaire à celle des titanosaures géants d’Amérique du Sud », selon l’étude publiée lundi dans la revue scientifique Peer J.

Ce spécimen, qui a été baptisé Australotitan ou « titan du sud », habitait le nord-est de l’État du Queensland à une époque préhistorique où l’Australie continentale était rattachée à l’Antarctique.

Selon cette étude dirigée par Scott Hocknull, conservateur au Queensland Museum, les premiers restes de ce dinosaure, également connu sous le nom de « Cooper » d’après le ruisseau voisin du site archéologique où il a été découvert, ont été mis au jour en 2006 et 2007 dans la formation de Winton, une zone située dans le bassin d’Eromanga, riche en hydrocarbures et en prairies.

Hocknull et la paléontologue Rochelle Lawrence, l’un des auteurs de cette étude, ont expliqué dans un autre article publié dans la revue The Conversation, qu’après avoir récupéré des milliers de kilos d’ossements, ceux-ci ont été comparés à l’aide de la technologie numérique 3D avec ceux d’autres espèces de saruropodes australiens et d’autres régions du monde pour confirmer qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce.

Les scientifiques ont également noté que les quatre sauropodes découverts à ce jour qui ont peuplé l’Australie il y a plus de 92 millions d’années, dont l’Austratitan, étaient les plus étroitement apparentés aux dinosaures du reste du monde.

« Cependant, nous n’avons pu placer de manière concluante aucune de ces quatre espèces apparentées au même endroit et au même moment. Cela signifie qu’ils ont pu évoluer au fil du temps pour occuper des habitats très différents. Il est même possible qu’ils ne se soient jamais rencontrés », ont noté les deux scientifiques.

Ils ont également noté que les espèces australiennes sont apparentées aux titanosaures d’Amérique du Sud et d’Asie, ce qui suggère qu’elles se sont soit dispersées depuis l’Amérique du Sud (via l’Antarctique) pendant les périodes de réchauffement planétaire, soit qu’elles se sont déplacées à travers les anciens archipels insulaires d’Asie du Sud-Est.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité