Sciences

Les réparations du télescope spatial Hubble sont terminées

Le télescope emblématique, installé en 1990, a connu des problèmes techniques ; après réparation, il devrait être opérationnel « très bientôt », a annoncé la NASA.

Sur cette image fournie par la NASA, les astronautes Steven Smith et John Grunsfeld effectuent des travaux de maintenance sur le télescope spatial Hubble en décembre 1999.

CAPE CANAVERAL, USA. – Le télescope spatial Hubble sera bientôt de nouveau opérationnel après une difficile réparation à distance par la NASA.

Hubble a cessé de fonctionner à la mi-juin, mettant fin à toutes les observations astronomiques.

La NASA a d’abord soupçonné qu’un ordinateur des années 1980 était à l’origine du problème. Mais après qu’un ordinateur de secours ait également connu une défaillance, les contrôleurs de vol du Goddard Space Flight Center, dans le Maryland, se sont concentrés sur l’unité de commande et de données de l’observatoire orbital, installée par les astronautes lors d’une sortie dans l’espace en 2009.

Les ingénieurs ont réussi à mettre en marche l’équipement de secours jeudi et l’ordinateur de la charge utile a démarré. La NASA a déclaré vendredi que les observations scientifiques devraient reprendre très bientôt, si tout va bien.

Un changement similaire a été effectué en 2008 après une défaillance partielle du système précédent.

« Félicitations à l’équipe ! » a tweeté le chef de mission scientifique de la NASA, Thomas Zurbuchen.

Lancé en 1990, Hubble a réalisé plus de 1,5 million d’observations de l’univers. La NASA a lancé cinq opérations de réparation du télescope pendant le programme de la navette spatiale, la dernière en 2009.

L’agence prévoit de lancer le successeur de Hubble, le télescope spatial James Webb, d’ici la fin de l’année.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité