Sciences

La Russie rétablit le contact avec le satellite perdu Angosat-1

La Russie réussit à rétablir la liaison interrompue avec le satellite Angolais Angosat-1.

Les experts spatiaux russes ont réussi à reprendre le contrôle du premier satellite angolais de télécommunications lancé plus tôt cette semaine, ont annoncé vendredi les constructeurs de l’appareil. La liaison avait été interrompue après la mise en orbite.

Les communications avec Angosat-1 ont été restaurées

Le satellite construit en Russie avait été lancé mardi à partir de la plate-forme de Baïkonour au Kazakhstan puis est entré avec succès sur son orbite désignée, mais les experts n’ont pas pu établir immédiatement le contact.

La compagnie publique Energia, qui a construit le satellite AngoSat-1 pour un coût d’environ 280 millions de dollars, a déclaré vendredi que ses ingénieurs avaient enfin établi la communication avec l’engin et reçu des données indiquant que tous ses systèmes fonctionnaient correctement : « Les spécialistes d’Energia RSC ont reçu les données de télémesure de la part d’Angosat. Elles montrent que les paramètres des systèmes de bord de l’appareil sont normaux ».

Rassuré par la bonne nouvelle, le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine qui supervise les programmes spatiaux, a félicité l’ambassadeur angolais pour le lancement du satellite, déclarant que les deux pays devraient approfondir leur coopération. Les deux pays ont convenu en 2009 de lancer Angosat-1 pour une mission d’une durée de 15, il permettrait notamment d’améliorer l’accès à internet, les communications par satellite ainsi que les services de radiotélévision en Afrique.

Ce problème avec le satellite angolais a suivi le lancement raté d’un satellite en novembre, et de nombreux revers retentissants en 2015 et 2016 comme la perte d’un vaisseau cargo Process devant ravitailler la station spatiale internationale et la défaillance d’un lanceur Proton, ne faisant qu’attirer encore plus l’attention sur les problèmes que connait l’industrie spatiale russe.

Interrogé sur ces échecs, le porte-parole du président Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré jeudi qu’une analyse approfondie de la situation de l’industrie spatiale serait conduite.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité