Technologies

Twitter évalue l’activation d’un service d’abonnement

Twitter a subi une forte baisse de ses revenus publicitaires et évalue de nouveaux moyens de générer de l’argent. Et l’une de ces options consiste à mettre en place un modèle d’abonnement.

Twitter évalue la mise en place d'un service par abonnement.

Cela a été confirmé par le PDG de la société, Jack Dorsey, qui a précisé qu’il s’agit encore d’un projet qui est simplement à l’étude et qui, s’il est activé, fonctionnerait en complément des recettes publicitaires.

Dans le cadre d’un appel aux investisseurs, Jack Dorsey, PDG de Twitter, a déclaré que la société cherchait à diversifier ses sources de revenus. Mais il a précisé que ces nouvelles options qu’ils envisagent en sont à « des stades très, très précoces d’exploration », comme le souligne une publication de CNN. Il a ajouté qu’il « a une barre très haute sur le moment où les consommateurs seront invités à payer pour (l’accès à certains) aspects de Twitter ».

Il a confirmé certaines rumeurs qui circulaient au début de ce mois, lorsque la société a publié une offre d’emploi annonçant Gryphon, qui est décrite comme « la création d’une plateforme d’abonnement, que d’autres équipes peuvent réutiliser à l’avenir ».

Le nouveau groupe d’ingénieurs web qu’elle recherchait à l’époque travaillerait en étroite collaboration avec l’équipe des paiements et le groupe Twitter, selon le communiqué.

Jeudi, Twitter a annoncé des revenus publicitaires de 562 millions de dollars pour le deuxième trimestre, soit une baisse de 23 % par rapport au même trimestre de l’année dernière. Dans ce contexte, l’entreprise a décidé de réfléchir à des formes de financement complémentaires.

« Nous voulons nous assurer que toute nouvelle source de revenus est complémentaire à notre activité de publicité », a déclaré M. Dorsey. Il a ajouté : « Nous pensons qu’il existe un monde où la souscription est complémentaire, où le commerce est complémentaire, où il faut aider les gens à gérer les paiements. »

Jack Dorsey, PDG de Twitter.
Jack Dorsey, PDG de Twitter.

L’idée d’un produit d’abonnement à Twitter a été discutée pendant des années comme alternative à la publicité actuelle de l’entreprise et à son activité basée sur les données.

Son ancien directeur des opérations, Anthony Noto, a déclaré en 2017 que Twitter envisageait de faire payer les fonctionnalités améliorées de Tweetdeck, le produit de Twitter pour la gestion des publications, bien que cette idée ne se soit jamais concrétisée.

Les actions de Twitter ont augmenté de 4 % au début de la séance de jeudi, après les résultats des bénéfices.

Plus de 84 % des revenus de Twitter proviennent de la publicité, une activité qui se développait avant la pandémie mondiale de coronavirus. L’ajout d’un service d’abonnement pourrait l’aider à se diversifier.

Nous devrons voir si et comment un service d’abonnement est finalement mis en place.

Twitter, comme les autres réseaux sociaux et les médias numériques gratuits, fonde son modèle économique sur la publicité, et il est essentiel que le nombre de ses utilisateurs augmente.

Le fait de permettre un abonnement réduirait la croissance du nombre d’utilisateurs.

La réponse réside peut-être dans un service « freemium » : accès gratuit à certaines fonctions et service payant pour l’accès aux fonctions avancées.

Pour l’instant, la question de savoir si et comment cela sera fait relève de la spéculation. La seule chose que Dorsey a confirmée est qu’ils envisagent l’idée de souscriptions pour compléter les revenus.

Semaine difficile pour Twitter

La semaine a été difficile pour Twitter après le piratage de sa plateforme jeudi dernier. C’est le plus grand incident de sécurité que la société ait jamais connu.

Les cybercriminels ont envoyé des messages depuis les comptes auxquels ils ont accédé pour encourager les utilisateurs de Twitter à faire don de cryptomonnaie en promettant d’obtenir le double de ce montant. Grâce à cette escroquerie, ils ont réussi à collecter plus de 100 000 dollars en une heure.

Les criminels ont eu accès aux outils de gestion et de contrôle des employés de Twitter. C’est ainsi qu’ils ont obtenu un accès privilégié à 130 comptes.

Twitter a commencé les enquêtes sur l’affaire et a pris des mesures pour réparer les dommages causés et, depuis cet épisode, il met à jour presque quotidiennement les informations sur le sujet.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité