Technologies

Un Xiaomi Redmi Note 4 avec une autonomie intéressante

Successeur du Redmi Note 3, le Redmi Note 4 change peu de chose. Xiaomi dote son nouveau smartphone d’une batterie de 4 100 mAh qui devrait assurer une autonomie de 2 jours.
Xiaomi Redmi Note 4
Mis côte à côte, le Redmi Note 3 et le Redmi Note 4 présentent peu de différence. Son design reste élégant et son écran demeure une dalle de 5,5 pouces Full HD. Le nouveau smartphone proposé par Xiaomi embarque aussi un lecteur d’empreinte digitale et un port microUSB, mais pas de port USB Type C, tout comme l’ancien modèle.
Xiaomi Redmi Note 4
Les changements sont à chercher dans les composants cachés sous le capot. Si le modèle de base reste à 16 Go d’espace de stockage, il existe désormais une version dotée d’un espace de 64 Go. Si le processeur reste un MediaTek Helio épaulé par 2 Go de RAM sur le modèle de base, 3 Go de mémoire vive sont aussi proposés.

4 100 mAh pour une autonomie de 2 jours

Xiaomi Redmi Note 4
Le Xiaomi Redmi Note 4 fait valoir deux atouts. Le premier est son prix. Le smartphone est en effet proposé à environ 120 euros dans sa version de base équipée de 16 Go, ou à environ 160 euros dans la version 64 Go, ce qui est un tarif particulièrement attractif.
Xiaomi Redmi Note 4
Son second atout est sa batterie de 4 100 mAh. Avec une telle réserve d’énergie, l’autonomie du smartphone est de l’ordre de deux jours, ce qui est particulièrement intéressant pour les personnes qui n’ont pas toujours une prise à portée de main pour recharger leur mobile.

Comme Xiaomi ne vend pas encore ses smartphones en Europe, en tout cas pas directement, il faudra passer par un site d’importation. Le Xiaomi Redmi Note 4 sera donc disponible d’ici quelques jours sur des sites tels que Xiaomi France, un site de revente non officielle francophone pour les produits de la marque chinoise. Il est à souligner que l’arrivée du Note 4 devrait provoquer une baisse des prix pour le Redmi Note 3, de quoi séduire les acheteurs qui ne sont pas intéressés d’avoir absolument le modèle le plus récent.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité