Faut-il choisir l’iPad Pro ou la Surface Pro 4 ?

Avec sa gamme Surface Pro, Microsoft ciblait clairement le marché des entreprises. Maintenant qu’Apple a lancé l’iPad Pro, la bataille sur ce créneau est engagée. Quelle est la meilleure solution du moment ?

Avant le lancement de l’iPad Pro, la gamme Surface Pro était certainement le meilleur choix pour les entreprises. Maintenant qu’Apple a lancé sa tablette géante, l’offre a droit à un nouveau concurrent. À l’heure actuelle, entre les deux produits les plus récents, l’iPad Pro et la Surface Pro4, lequel faut-il choisir ? Le plus simple est de les comparer.

Construction et écran

L’iPad Pro embarque un écran de 12,9 pouces d’une résolution de 2732 x 2048 pixels. La Surface Pro 4 a droit à un écran de 12,3 pouces d’une résolution de 2736 x 1824 pixels. Hormis la différence de taille, les deux écrans sont pratiquement identiques. L’écran de la tablette Apple est par contre plus net. 713 grammes pour une épaisseur de 6,9 mm, contre 766 grammes pour une épaisseur de 8,4 mm, l’iPad Pro plus pratique pour les déplacements. Pour cette manche, l’iPad Pro est le meilleur choix.

Chipset, stockage et logiciels

Avec sa puce A9X épaulée par 4 Go de RAM, l’iPad Pro est présenté comme 80% plus rapide que tous les portables sortis en 2014. Son GPU possède une configuration à 12 cluster, ce qui donne également beaucoup de performances. Du processeur Intel Core m3 avec 4 Go de RAM à l’Intel i7 avec 16 Go, l’offre est plus grande pour la Surface Pro 4. Ce choix se retrouve aussi au niveau du stockage, un choix pratiquement inexistant sur l’iPad Pro.

Question logiciel, l’iPad Pro embarque iOS 9 alors que la Surface Pro 4 a droit à Windows 10. Il s’agit d’un système d’exploitation mobile contre un système d’exploitation d’ordinateur. En clair, les possibilités sont nettement plus grandes pour la tablette de Microsoft, notamment les applications professionnelles. Cette manche revient logiquement à la Surface Pro 4.

Appareil photo

La caméra n’est certainement pas le point le plus important d’une tablette professionnelle. L’iPad Pro a droit à deux capteurs, un dorsal de 8 mégapixels et un frontal de 1,2 mégapixel. La Surface Pro 4 a respectivement droit à des capteurs de 8 mégapixels et 5 mégapixels. C’est la qualité des images qui devrait indiquer le vainqueur. Mais comme la visioconférence est quelque chose d’utile pour les professionnels, la meilleure caméra frontale de la Surface la désigne vainqueur de cette manche.

Stylet

Tant l’iPad Pro que la Surface Pro 4 ont droit à un stylet. Il est en option pour la tablette Apple, inclus pour l’hybride Microsoft. Selon les tests, le stylet de la marque à la pomme est le meilleur jamais proposé, avec pratiquement pas de latence : vainqueur de cette manche.

Batterie

Apple annonce une autonomie de 10 heures pour l’iPad Pro en utilisant le web sur une connexion Wi-Fi, visionnant des vidéos et en écoutant de la musique. Microsoft indique jusqu’à 9 heures de lecture vidéo pour la Surface Pro 4. Mais comme la puissance de son processeur peut être plus grande, c’est tout de même plus qu’honorable. Match nul.

Connectivité

Un port Lightning contre un connecteur USB 3.0, un microSD, un port mini display et une prise de charge, la Surface Pro 4 a clairement plus de possibilités que l’iPad Pro. Le vainqueur est évident.

Prix

L’iPad Pro est proposé à 799 dollars dans sa variante 32 Go et 949 dollars dans la variante 128 Go. La Surface Pro 4 est affichée à 899 dollars pour la version m3 équipée de 128 Go, 999 dollars pour la variante Core i5 avec 128 Go, ou encore 1799 dollars pour la configuration Core i7, 16 Go de RAM et 256 Go de stockage, voire même 2699 dollars avec 1 To de stockage.

Un vainqueur pour cette manche ? Il faut dire que l’iPad Pro, en ajoutant le stylet et le clavier dépasse largement les 1000 dollars, le prix d’un MacBook Air nettement plus puissant. De fait, elle semble « chère ». La Surface Pro 4 peut sembler chère, mais elle peut aussi être surpuissante. De fait, c’est un peu la conclusion de cette comparaison, l’hybride de Microsoft semble être le meilleur choix actuel, sans qu’il soit forcément parfait pour autant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHarcelée sur Facebook, une ado de 12 ans se suicide
Article suivantRéchauffement climatique : est-ce que 3°C au lieu de 2°C serait grave ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here