Pour une histoire de brevet, la fin des ventes de l’iPhone 6 en Chine ?

Est-ce qu’Apple va devoir arrêter de vendre son iPhone 6 en Chine pour une violation de brevet ?

Parce qu’Apple a fait recours contre une décision du Bureau de la propriété intellectuelle de Pékin, la marque à la pomme peut continuer à vendre son iPhone 6 et son iPhone 6 Plus en Chine. Sinon, l’entreprise californienne aurait dû arrêter de vendre ces modèles pour une violation de brevet. « Les modèles iPhone 6 et iPhone 6 Plus, tout comme les iPhone 6s, iPhone 6s Plus et iPhone SE, sont toujours disponibles à la vente aujourd’hui en Chine », a commenté un porte-parole de la firme.

Si Apple est sous la menace d’une interdiction de vente pour l’iPhone 6, c’est parce que l’entreprise chinoise Shenzhen Baili a lancé une action en justice contre la marque à la pomme pour une infraction à un brevet portant sur le design extérieur du 100C. Selon les sites internet des bureaux pékinois et national de la propriété intellectuelle, les iPhone 6 et iPhone Plus « enfreignent un brevet de design ». « Apple doit stopper la vente de ses deux modèles de smartphones, l’iPhone 6 et l’iPhone Plus » indique encore les sites, une décision qui est pour le moment suspendue en raison du recours déposé. « L’ordonnance a été suspendue en attendant l’examen par le Tribunal de la propriété intellectuelle de Pékin », a précisé un porte-parole d’Apple.

Une décision qui pourrait être un sacré coup dur pour Apple

Alors qu’Apple essaie de rebondir en Chine, un marché crucial pour la marque à la pomme, cette décision pourrait être un sérieux coup de frein. Il faut dire que tout n’est pas simple pour la firme de Cupertino. Par exemple, Chine a perdu un procès en propriété intellectuelle intenté contre le maroquinier chinois Xintong Tiandi qui commercialise une gamme de produits sous le label Iphone.

Comme Apple doit également faire face à un tassement de sa croissance, notamment au sujet des ventes d’iPhone, cette décision arrive au plus mauvais moment alors que les produits de la marque à la pomme sont immensément populaires en Chine, un pays qui représente surtout un marché immense. Cette affaire pourrait donc être une sérieuse déconvenue pour la firme californienne.

Pour la petite histoire, il est bon de se rappeler que faire interdire la vente de certains modèles est une spécialité d’Apple. L’entreprise de Cupertino a, à plusieurs reprises lancé des actions contre des appareils de Samsung. La seule différence, c’est qu’elle n’a obtenu de la justice que le blocage d’anciens modèles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne solidarité sans Doodle de Google pour la Journée mondiale des réfugiés
Article suivantLe KiloCore Chip, un processeur qui possède 1000 cœurs indépendants
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here