Sciences

La comète de Noël pourrait devenir plus brillante dans notre ciel nocturne

Le ciel nocturne offre un spectacle unique cette année, et il sera visible pendant la semaine de Noël.

La comète Leonard, ou C/2021, la comète la plus brillante de l’année, est passée devant la Terre le 12 décembre, mais restera visible jusqu’à Noël. L’observer est un événement unique dans une vie.

La comète Leonard, également connue sous le nom de C/2021, est la comète la plus brillante de l’année 2021. Elle s’est approchée au plus près de la Terre – à environ 21 millions de kilomètres – le 12 décembre, mais elle continuera d’être visible pendant la période des fêtes et au cours de la nouvelle année. De plus, il s’agit d’une occasion unique de la repérer.

Environ une heure après le coucher du soleil, cherchez la comète juste au-dessus de l’horizon sud-ouest, un peu à gauche de Vénus, l’objet le plus brillant du ciel nocturne, et un peu plus haut que l’horizon.

Des jumelles de base – 7×35 ou 10×50 – devraient suffire pour voir C/2021, bien qu’elle soit très probablement invisible à l’œil humain.

Selon des témoignages récents, la queue de la comète s’est allongée au fil du temps. La lumière diffusée se produit lorsqu’une comète s’approche du soleil par derrière, diffusant la lumière de sa queue et de sa coma (un nuage de poussière et de gaz). Cela peut entraîner une amélioration substantielle de la vue si la comète est suffisamment proche.

Selon Earth Sky, la comète Leonard traversera le Soleil le 3 janvier au périhélie, c’est-à-dire à la distance à laquelle elle est la plus proche du Soleil. Les comètes sont normalement les plus brillantes au moment du périhélie, et C/2021 est de plus en plus éblouissante. Et, comme elle se rapproche du soleil, il y a toujours la perspective d’explosions encore plus brillantes dans le ciel.

Gregory Leonard, expert principal en recherche au Lunar and Planetary Laboratory de l’Université d’Arizona, a fait la découverte de la comète dans les premiers mois de l’année 2021.

Comme elle l’a fait il y a 80 000 ans, elle tournera autour du soleil et finira par quitter notre système solaire. Elle ne reviendra pas de sitôt.

Selon la National Aeronautics and Space Administration (NASA), les comètes sont des « vestiges gelés de la naissance du système solaire, composés de poussière, de roche et de glace ». Cependant, lorsqu’elles se rapprochent du Soleil, elles se réchauffent et crachent des gaz et des poussières dans une tête lumineuse qui peut être plus grande qu’une planète.

Leur taille peut varier de quelques kilomètres à des dizaines de kilomètres de diamètre. « Cette matière génère une queue qui s’étend sur des millions de kilomètres », explique le scientifique.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité