Technologies

DSO.ai, l’intelligence artificielle qui conçoit déjà les processeurs Exynos de Samsung

De nombreuses puces utilisent déjà l’intelligence artificielle pour accomplir des tâches. Bientôt, nous verrons l’IA concevoir des puces avec l’IA…

La conception d’une puce est une tâche extrêmement complexe. Et comme presque tout ce qui se passe dans le monde de la technologie, elle va s’accélérer avec l’aide de l’intelligence artificielle.

DSO.ai, l'intelligence artificielle qui conçoit actuellement les processeurs Exynos de Samsung.

Une puce, aussi simple soit-elle, peut contenir des milliards de transistors, et des connexions complexes entre les composants, ou avec le monde extérieur. La conception d’une puce est très complexe, c’est pourquoi de nombreux fabricants utilisent des logiciels spécialisés pour les aider dans cette tâche. L’un des plus populaires est Synopsys.

Cette société a annoncé qu’elle avait déjà intégré le module d’intelligence artificielle DSO.ai dans ce logiciel, et que des entreprises telles que Samsung l’utilisaient déjà pour créer leurs processeurs Exynos. Il ne précise pas s’il s’agit des processeurs actuels ou d’autres qui doivent encore être introduits.

Selon Ars Technica, les experts estiment que l’IA est un outil idéal pour la conception de puces, et qu’elle peut non seulement accélérer le processus, mais aussi proposer des conceptions inédites.

L’IA DSO.ai que Samsung utilise déjà a été formée à l’aide d’une technique d’apprentissage automatique appelée apprentissage par renforcement. Il est intéressant de noter que cette méthode est très similaire à celle utilisée avec les animaux pour leur apprendre des tours ou des indices comportementaux.

L’apprentissage par renforcement consiste à récompenser l’IA lorsqu’elle fait bien son travail, et à la punir lorsqu’elle échoue. De cette façon, l’IA apprend à faire la différence entre ce qu’elle fait bien et ce qu’elle fait mal.

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant qu’une intelligence artificielle puisse concevoir une puce par elle-même. DSO.ai, sur la base des spécifications, peut proposer une conception de puce : comment les composants sont connectés et où tout va. Mais un expert est nécessaire pour examiner et apporter des ajustements à cet avant-projet.

Malgré ses limites actuelles, l’IA accélère le processus et peut même proposer des conceptions nouvelles qui n’avaient pas été envisagées auparavant. Il peut également en proposer qui échouent, d’où la nécessité d’une intervention humaine.

Mieux encore, Synopsys est un logiciel utilisé par presque tous les fabricants de puces, de sorte que ce DSO.ai sera disponible pour tout le monde.

Selon l’entreprise elle-même, nous verrons bientôt des puces d’autres marques, et pas seulement de Samsung, conçues à l’aide de l’intelligence artificielle.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité