Technologies

Cette flotte de robots désinfectants permettra de préserver les gares de Tokyo des virus

La nouvelle flotte de robots de l’East Japan Railway Co. qui sera exploitée dans les principales gares du pays d’ici 2025.

Des robots désinfectants sillonneront les gares de Tokyo.

East Japan Railway va déployer une flotte de robots de désinfection, de transport et même de services aux citoyens tels que la manutention des bagages ou des boissons.

Le Japon veut protéger la sécurité publique, et il travaille déjà sur une grande flotte de robots qui rendront les voyages en train dans ce pays asiatique beaucoup plus sûrs dans les années à venir.

Alors que la pandémie s’accélère en Occident, la société japonaise East Japan Railway a présenté à la presse, il y a quelques jours, une série de robots désinfectants autonomes dans une gare de haute technologie de Tokyo.

L’un de ces robots désinfectants mis au point par Nippon Signal Co. et Cyberdyne est capable de pulvériser du désinfectant sur des surfaces telles que les rampes et les bancs.

Un autre robot présenté était le Clover CL02, qui est basé sur une intelligence artificielle avancée et utilise des caméras et des capteurs pour éviter les obstacles sur son chemin.

Cette flotte a été présentée à la station Takanawa Gateway et fait partie d’un projet test sur les nouvelles technologies qui amélioreront le pays au cours de la décennie actuelle.

La station dispose déjà de robots dotés d’une intelligence artificielle qui sont capables de détecter des éléments suspects autour de la station.

Cependant, nous devrons attendre le printemps 2025 pour que l’East Japan Railway introduise sa flotte de robots, selon les informations d’Interesting Engineering, et la fasse passer à un niveau supérieur à celui de la gare japonaise.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité