Technologies

Tesla accuse un ex-ingénieur d’avoir volé des secrets de superordinateur

Tesla affirme que l'ingénieur a reconnu avoir volé les données sensibles

Tesla poursuit un ex-ingénieur pour avoir prétendument volé les secrets du superordinateur de la société.

Bloomberg a initialement rapporté que Tesla poursuit un ancien ingénieur, Alexander Yatskov, pour avoir prétendument volé des documents « secrets et étroitement gardés » liés à la technologie du superordinateur Project Dojo de la société. Dans une copie de la plainte, Tesla affirme que Yatskov a téléchargé les informations sur ses propres appareils et a refusé de les rendre.

M. Yatskov, qui, selon Tesla, a menti sur son expérience professionnelle et ses compétences dans sa candidature, a commencé à travailler comme ingénieur thermique pour le constructeur de véhicules électriques en janvier et a participé à la conception des systèmes de refroidissement de Dojo.

Dojo est l’ordinateur d’entraînement des réseaux neuronaux de Tesla qui analyse des volumes massifs de données pour entraîner le logiciel d’intelligence artificielle de ses voitures à conduite autonome. Selon l’allégation, M. Yatskov a eu accès aux informations relatives au refroidissement de Dojo et à d’autres informations secrètes liées au projet.

Tesla prétend que Yatskov a admis avoir volé les informations

Tesla affirme que tous les ingénieurs signent un accord de non-divulgation qui leur interdit de divulguer ou de stocker des informations confidentielles liées à Dojo. Tesla prétend que Yatskov a violé cet accord en « retirant des informations confidentielles de Tesla de ses appareils et comptes professionnels, en y accédant sur ses appareils personnels et en créant des documents Tesla contenant des détails confidentiels du projet Dojo sur un ordinateur personnel. »

En outre, l’entreprise affirme avoir découvert que Yatskov envoyait des courriels contenant des informations sensibles de Tesla depuis son adresse électronique personnelle vers son adresse électronique professionnelle.

Selon la plainte de Tesla, M. Yatskov a admis avoir conservé des documents confidentiels sur ses propres appareils lorsque l’entreprise l’a confronté au problème. Le constructeur de véhicules électriques a alors placé M. Yatskov en congé administratif à compter du 6 avril 2022 et lui a demandé d’apporter ses appareils afin que Tesla puisse récupérer les données volées.

Yatskov aurait répondu en donnant à Tesla un ordinateur portable « factice » pour couvrir toute preuve contre lui. Ce prétendu leurre ne contenait pas les informations incriminées et était conçu pour « sembler avoir consulté des informations Tesla simplement inoffensives, comme une lettre d’offre ».

Le 2 mai, Yatskov a démissionné de son poste. Tesla demande des dommages-intérêts compensatoires et punitifs à Yatskov, ainsi qu’une ordonnance du tribunal pour que Yatskov rende les informations secrètes.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité