Technologies

Twitter ajoute des sous-titres aux tweets audio

Le réseau social de microblogging a annoncé sur sa plateforme que les tweets vocaux sont désormais sous-titrés. Cette mesure permettra aux personnes souffrant d’un handicap auditif de profiter de ce type de contenu.

Twitter : nous avons pris en compte vos commentaires et nous faisons le travail. Afin d'améliorer les fonctionnalités d'accessibilité, les sous-titres des Tweets vocaux sont mises en place aujourd'hui.

Twitter fait un grand pas vers l’accessibilité.

Twitter a lancé les premiers tweets audio en juin 2020, conscient des lacunes de cet outil en termes d’accessibilité. Afin de remédier à cette carence, la société a promis en septembre de la même année qu’elle résoudrait la situation, ce qui a pris un certain temps.

Bien que tardive, la fonctionnalité est désormais déployée et permet de générer automatiquement des sous-titres lorsqu’un utilisateur crée un nouveau tweet vocal. L’outil propose actuellement des sous-titres en anglais, japonais, espagnol, portugais, turc, arabe, hindi, français, indonésien, coréen et italien. On ignore si Twitter prévoit de lancer d’autres langues prises en charge par cette fonctionnalité à l’avenir.

Il convient de rappeler que les tweets audio ne sont disponibles que sur l’application iOS et que le réseau social n’a pas confirmé quand ils arriveront sur Android. Pour voir les sous-titres d’un tweet, il suffit de cliquer sur le bouton CC qui apparaît en haut du tweet, aussi bien dans l’application que sur le site web de Twitter.

Le réseau social est en train de déployer cette nouvelle fonctionnalité pour tout le monde, nous la verrons donc progressivement disponible. Au moment de la rédaction de cet article, Linformatique.org a pu vérifier que les sous-titres ont été activés en France, tant dans l’application iPhone que dans la version de bureau.

Emilie Dubois

Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Linformatique.org

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité