Technologies

Wannacry : Microsoft pointe du doigt la NSA

Microsoft à la NSA : WannaCry est votre faute

Le département juridique de Microsoft a déclaré que l’accumulation de logiciels malveillants par le gouvernement est la raison derrière le chaos qui règne.

Le département juridique de Microsoft a accusé le gouvernement d’avoir stocké des outils de piratage dans le cadre de l’attaque de WannaCry, le ransomware mondial qui a frappé des centaines de milliers de systèmes ces derniers jours.

Brad Smith, président et directeur juridique, a souligné que WannaCrypt utilise une faille développée par l’Agence nationale de sécurité (NSA) et a renouvelé son appel pour une nouvelle « Convention numérique de Genève », qui obligerait les gouvernements à signaler les vulnérabilités aux vendeurs au lieu de les stocker, les vendre ou les exploiter.

Smith a déclaré : « Les gouvernements du monde entier devraient considérer cette attaque comme une alerte. Ils devraient adopter une approche différente et adhérer dans le cyberespace aux mêmes règles appliquées aux armes dans le monde physique. Nous avons besoin que les gouvernements accordent de l’importance aux dommages causés aux civils par l’accumulation de ces failles et l’utilisation de ces vulnérabilités ».

Smith a dit qu’il espère que la récente attaque de WannaCry changera l’esprit des agences gouvernementales qui cesseront de développer secrètement des outils de piratage et de les utiliser contre des adversaires, d’autant plus que la technologie de WannaCry a été volée à la NSA.

Smith a effectué ces déclarations en février lors d’une convention internationale sur l’utilisation de la guerre cybernétique, semblable à la Convention de Genève régissant la guerre et la protection des non-combattants.

WannaCry s’est montré si violent et dangereux que Microsoft a pris l’initiative inhabituelle de publier des correctifs de sécurité pour les systèmes d’exploitation obsolètes, y compris Windows XP et Windows Server 2003, car ils sont encore largement utilisés dans certaines parties du globe et WannaCry est un problème mondial.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité