Les iPhone seront de moins en moins fabriqués par des humains

Lorsqu’on évoque la mise en production d’un iPhone, on rapporte souvent une importante phase d’embauche chez Foxconn, l’entreprise taïwanaise qui est le principal sous-traitant d’Apple. Mais depuis quelques années, l’entreprise mise sur les robots. Cette tendance est confirmée dans l’usine de Kunshan (Chine).

Alors que l’usine de Kunshan employait quelque 110 000 personnes pour l’assemblage des smartphones d’Apple, mais aussi de Samsung et pour d’autres marques, Foxconn a annoncé que plus de 60 000 ouvriers ont été remplacés par des robots. Cette robotisation réduit les effectifs humains de plus de moins au profit des machines.

Le plus incroyable dans cette annonce faite par Foxconn, c’est que la firme taïwanaise nie avoir procédé au moindre licenciement. Elle indique : « Nous utilisons la force des robots et d’autres technologies d’assemblage pour remplacer les tâches répétitives effectuées avant par nos employés […] Grâce à des formations, nous permettrons à nos employés de se concentrer sur des tâches plus complexes, comme la recherche et le développement ou le contrôle de qualité ». Comme le confirme un porte-parole, cette robotisation des chaînes de production de Foxconn va s’étendre à d’autres usines. « D’autres usines vont suivre », a déclaré cette personne.

Il faut dire que dans le sillage du ralentissement des ventes de smartphones enregistrées par Apple, mais aussi Samsung, la croissance de Foxconn a ralenti ses dernières années. Cette transition de l’humain vers le robot est en moyen de réduire les coûts du travail.

La bonne nouvelle pour Apple est que l’ONG China Labor Watch ne pourra lui faire de reproches au sujet de la maltraitance des ouvriers de Foxconn. L’entreprise taïwanaise a en effet été pointée du doigt à plusieurs reprises pour le mauvais traitement de ses employés.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle, Gmail et YouTube de retour en Chine ? Quand le gouvernement le décidera
Article suivantDes épingles violettes pour la publicité géolocalisée dans Google Maps

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here