Technologies

Le droit à l’oubli de Google va bientôt s’appliquer aussi à google.com

Pour l’heure, le droit à l’oubli de Google ne s’applique qu’aux moteurs européens. Il devrait prochainement devenir complet en conformité avec la demande des autorités européennes.

Depuis que les autorités européennes ont instauré le droit l’oubli, Google a tout fait pour bloquer cette décision. C’est ainsi que l’entreprise californienne a commencé par refuser de déréférencer des résultats jugés indésirables par les personnes concernées. Finalement, le géant du web a abdiqué en mettant en place un formulaire et une procédure pour retirer les liens incriminés dans ses moteurs de recherche européens.

Ce n’était pas suffisant pour les autorités européennes. Rapidement, elles ont demandé à ce que le droit à l’oubli soit global, qu’il concerne tous les moteurs de recherche, y compris google.com, et pas seulement google.fr, google.de et les autres moteurs européens. Là encore, Google a tergiversé. Là encore, Google a abdiqué.

On apprend que Google aurait enfin décidé de rendre le droit à l’oubli complet, c’est-à-dire de l’appliquer à tous ses moteurs de recherche, y compris google.com. En fait, le déréférencement sera complet pour autant que la recherche émane d’une requête faite depuis l’Europe. Il se dit que l’application de cette mesure devrait être mise en place dans les semaines à venir.

Est-ce que l’abdication de Google devant la décision des autorités européennes va mettre un terme au bras de fer du droit à l’oubli ? Ce n’est pas encore certain. Il reste encore le problème que de très nombreuses demandes de retrait soient rejetées. Il est possible que cela soit le cœur de la prochaine bataille.

Emilie Dubois

Emilie Dubois, une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Linformatique

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité